Connectez-vous S'inscrire

À Grenoble, trois étudiants lancent un site de covoiturage local et gratuit

Par I Publié le 19 Avril 2016

Lancée le 12 avril, la plate-forme OpenCar permet aux Grenoblois de se rendre dans l'un des nombreux établissements privés ou publics de l'agglomération. Le tout sans dépenser un euro, grâce à un système de partenariats et de chèques cadeaux pour les conducteurs.


Paul Feipeler, Lucas Durand et François Fantin sont les créateurs d'Open Car, une nouvelle plateforme de covoiturage gratuit et local (Crédit : OpenCar)
Paul Feipeler, Lucas Durand et François Fantin sont les créateurs d'Open Car, une nouvelle plateforme de covoiturage gratuit et local (Crédit : OpenCar)

Du covoiturage gratuit pour concurrencer Blablacar. C'est le pari de nombreuses startups françaises, telles Karos ou Freecovoiturage, qui tentent depuis quelques années de trouver leur place aux côtés du numéro un mondial.

Une gratuité qui ne concernait jusqu'ici que les frais de mise en relation entre conducteur et passager. Mais OpenCar, une jeune entreprise grenobloise, entend pousser le concept plus loin en offrant la gratuité totale du service. Comment ? Grâce à un système de chèques cadeaux reversés aux conducteurs.


Stations de ski et déplacements locaux

Lancée le 12 avril, la plateforme OpenCar a été conçue par Paul Feipeler, Lucas Durand et François Fantin. Trois étudiants en commerce qui se sont rencontrés sur les bancs de L'institut d'administration des entreprises (IAE) de Grenoble. "Notre plateforme est très différente de Blablacar car elle ne vise pas les trajets intercités mais les déplacements locaux", explique Paul Feipeler à We Demain.


Le site propose de choisir sa destination selon l'activité que l'on souhaite pratiquer. (Crédit : OpenCar)
Le site propose de choisir sa destination selon l'activité que l'on souhaite pratiquer. (Crédit : OpenCar)

Leur concept : permettre à ceux qui n'ont pas de voiture un déplacement plus aisé vers les stations de ski et les nombreux établissements de la ville. Sur le site, les passagers peuvent choisir en quelques clics le bar, le restaurant, la salle de sport, le magasin ou l'administration de leur choix. Les conducteurs proposant ces trajets reçoivent en échange des points qu'ils peuvent convertir en chèques cadeaux dans l'un de ces établissements.
 

"Tout le monde y trouve son compte. Le passager voyage gratuitement, le conducteur peut apprécier une entrée au stade ou une place de cinéma gratuite et les entreprises reçoivent plus de public",  énumère Paul Feipeler.



Attirer les étudiants

Pour favoriser la mise en relation, le site propose également un agenda de la vie culturelle grenobloise afin de trouver les prochaines soirées ou expositions. Un service qu'elle fait payer entre 15 et 100 euros par mois aux établissements inscrits.

"Nous pensions attirer majoritairement des étudiants, mais les premiers chiffres montrent que nous brassons un public plus large. Par exemple des gens souhaitant se rendre à l'hypermarché". D'ici la fin de l'année, les trois jeunes fondateurs d'OpenCar espèrent atteindre les 8 000 membres au sein de l'agglomération grenobloise. Une première étape avant de s'étendre à d'autres villes françaises.

 

 




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE