Connectez-vous S'inscrire
We life

À Paris, un nouveau tiers-lieu pour apprendre les savoir-faire des artisans

Par Hannibal Watchi I Publié le 9 Mars 2018

À deux pas de la gare de Lyon, la start-up Wecandoo et l'association Makesense se sont associées pour créer l'Arche. Un lieu ouvert au public conçu pour favoriser l'échange de savoir-faire entre artisans et particuliers. Et aussi profiter d'un espace de co-working et d'une salle de bien-être...


L'Arche, nouvelle adresse parisienne pour s'échanger les savoir faire entre artisans et particuliers (Crédit photo : Hannibal Watchi)
L'Arche, nouvelle adresse parisienne pour s'échanger les savoir faire entre artisans et particuliers (Crédit photo : Hannibal Watchi)
Saviez-vous que la mozzarella met cinq jours à arriver en France une fois partie d'Italie, alors qu'elle doit être consommée dans les 48 heures après sa fabrication pour en découvrir toute sa saveur ? Probablement pas. Mais aujourd'hui, avec l'Arche, il est désormais possible d'apprendre ces savoir-faire directement auprès des artisans.

Inauguré le 8 mars dernier et ouvert au public à partir du 29 mars, l'Arche est un nouveau tiers-lieu parisien "dédié à l'artisanat au service du progrès social et environnemental". Le projet est né de la collaboration entre Wecandoo, start-up créée en 2017 qui organise des ateliers manuels où artisans et particuliers peuvent échanger sur leurs passions, et l'association Makesense, une communauté active de volontaires et d'entrepreneurs sociaux engagés qui développent ensemble des solutions autour des problématiques sociétales actuelles.
"Avec l'Arche, on souhaite faire de l’animation dans un lieu unique autour des valeurs qui nous rassemblent, à savoir le "mieux consommer", la "quête de sens", l’engagement citoyen et l’expérimentation de nouvelles innovations sociales" explique avec passion Grégoire Huguon, cofondateur de Wecandoo.
 
Située sous le Viaduc des Arts à Paris, près de la gare de Lyon, l’Arche se répartit sur trois étages adaptés pour différentes activités :
  • Un sous-sol pensé pour le bien-être, avec des ateliers autour de la méditation, du yoga et autres activités relaxantes.
  • Un rez-de-chaussée dédié à l’évènementiel et à l’artisanat, autour de la transmission des savoir-faire et de l'engagement citoyen.
  • Un premier étage aménagé pour le co-working, pouvant accueillir 8 à 10 personnes. L’idée étant de permettre à des jeunes créateurs de prendre le temps de créer un produit et de l’exposer en vitrine pour en avoir un premier retour-client.
"Nous pensons que c'est en permettant de prendre conscience de la valeur du temps et des choses concrètes, que l'on peut finalement mieux consommer", Grégoire Huguon, co-fondateur de Wecandoo
D’ici peu, les intéressés pourront s’inscrire aux différents ateliers proposés par l’Arche (150 et plus à venir) en parcourant les activités disponibles sur le site Internet de Wecandoo. En déboursant une somme toutefois surprenante au premier abord (entre 40 euros et plus de 150 euros selon l'atelier), les clients pourront fabriquer un produit original et personnalisé, comme des terrariums ou des bijoux en argent.

Mais l'essentiel de l'expérience réside dans l'échange avec les professionnels du métier, comme l'explique Grégoire:  "Participer à un atelier Wecandoo, c'est avant tout passer plusieurs heures avec un artisan professionnel qui prend son temps pour vous transmettre sa passion, c'est donc du temps que passe un pro quasiment en "cours particulier" pour vous. Quand on y pense, un cours particulier de piano coûte souvent autour de 40€/h et cela choque moins".

We Demain a eu l'occasion de tester deux des ateliers proposés lors de la soirée d'inauguration.
 

Un pot de déodorant bio préparé en 10 minutes. (Crédit photo : Hannibal Watchi )
Un pot de déodorant bio préparé en 10 minutes. (Crédit photo : Hannibal Watchi )

Fabriquer ses produits cosmétiques

En dix minutes, l'équipe du mouvement Génération Cobaye nous a appris à confectionner un déodorant 100% naturel. En plus de revenir à moins cher que les déodorants proposés en grande surface, le produit serait plus respectueux de l'environnement et présenterait moins d'inconvénients pour la peau, ne contenant pas d'aluminium. 

Génération Cobaye tente aujourd'hui de mobiliser les 18-35 ans sur les liens entre pollution environnementale et santé ainsi qu’interpeller les décideurs économiques et politiques, en ayant recours au web et à l'humour. Dans leur campagne de communication Éco-orgasmes, qui se veut "aguicheuse", leur comité scientifique propose plusieurs conseils pour éviter les perturbateurs endocriniens et adopter une meilleure hygiène de vie. 

Faire une mozzarella maison

Julien D. et Franco P. sont deux fromagers originaires d'Italie qui ont ouvert leurs fromagerie artisanale Nanina en 2017. Ils proposent aujourd'hui, par l'intermédiaire de la plateforme Wecandoo, des cours particuliers sur le fromage. Wedemain a passé vingt minutes à leurs côtés, les mains dans le lait de bufflone, et en est ressorti avec une mozzarella toute fraîche, dégustée aussitôt !
We Demain a beaucoup aimé mettre les mains dans le lait de bufflonne lors de l'atelier "mozzarella" ! ( Crédit Photo : Hannibal Watchi )
We Demain a beaucoup aimé mettre les mains dans le lait de bufflonne lors de l'atelier "mozzarella" ! ( Crédit Photo : Hannibal Watchi )

L'Arche, 5 Avenue Daumesnil, Paris. 12ème arrondissement. Du lundi au vendredi, de 9h à 22h.






WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE