Connectez-vous S'inscrire

À pied et en voiture, des plateformes pour mutualiser le transport des enfants

Par I Publié le 20 Juillet 2016

Pour faciliter la vie des parents et réduire les émissions de gaz à effet de serre, de nouvelles applications émergent. Une façon maligne de limiter le trafic automobile, tout en rapprochant les gens.


Quand les activités du mercredi se multiplient, être parent peut parfois donner l’impression de devenir chauffeur de taxi. (Crédit : Shutterstock)
Quand les activités du mercredi se multiplient, être parent peut parfois donner l’impression de devenir chauffeur de taxi. (Crédit : Shutterstock)
Quand les activités du mercredi se multiplient, être parent peut parfois donner l’impression de devenir chauffeur de taxi. Alors, pour simplifier la vie des papas et des mamans, de nouvelles applications proposent désormais de mutualiser le transport des enfants. Du covoiturage en culotte courte !

Dans le Nord-Pas-de-Calais, deux entrepreneuses ont lancé le site Cmabulle. Une "bourse aux conduites" qui enregistre les destinations et les horaires des bambins. La plateforme permet ainsi de voir si d’autres parents, à proximité, prévoient de réaliser des trajets similaires au sien.

Très sécurisé, Cmabulle fonctionne en lien direct avec les écoles et les établissements périscolaires afin de vérifier l’identité des parents conducteurs. Gratuit, le site se finance grâce à des partenariats avec les collectivités locales. Une idée prometteuse qui sera déclinée en application, à la rentrée prochaine.

Démocratiser les modes de transport doux

Et pour ceux qui préfèrent les modes de transport doux comme la marche ou le vélo, PetitBus est peut-être la solution. Cette application de ramassage scolaire entend démocratiser une pratique encore marginale.

Comment ? En livrant une cartographie très précise des lignes de pédibus et de vélo-bus, tout en mentionnant les horaires de passage, en géolocalisant les accompagnateurs et en proposant un système d’alerte en cas de problème ou de retard. Gratuite, l’application est, depuis peu, disponible sur Android et l’Apple Store.

Pour se financer, le service propose des options payantes, par exemple une monnaie virtuelle pour tenir le compte des trajets ou encore un système d’accompagnement rémunéré en cas d’absence des parents. Une façon maligne de limiter le trafic automobile, tout en rapprochant les gens.







Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE