PODCASTS

Abdelaali El Badaoui : "L’Etat doit soutenir les associations qui agissent dans les banlieues"

Par Alice Pouyat I Publié le 6 Mai 2020

Et si nous profitions de la crise du COVID-19 pour réinventer demain ? Dans ce 8e épisode de notre podcast "Les Jours d'Après", Abdelaali El Badaoui, infirmier fondateur de l’association Banlieues Santé, demande à l’Etat plus de moyens pour les acteurs sociaux des quartiers, mais aussi de mieux tracer les moyens alloués localement.


Abdelaali El Badaoui, infirmier fondateur de l’association Banlieues Santé a développé un réseau de solidarité face au coronavirus pour les plus défavorisés. (Crédit : Banlieues Santé)
Abdelaali El Badaoui, infirmier fondateur de l’association Banlieues Santé a développé un réseau de solidarité face au coronavirus pour les plus défavorisés. (Crédit : Banlieues Santé)

Abonnez-vous à ce podcast sur AppleSpotifyDeezer

Des familles monoparentales, des personnes âgées isolées, des migrants, des SDF… En banlieue la crise du coronavirus a encore fragilisé les personnes en situation de précarité, souligne Abdelaali El Badaoui, président de Banlieues Santé, association fondée en 2008 pour faciliter l’accès au soin des plus défavorisés.

"Beaucoup vivaient déjà de petits boulots, au black, étaient hors des radars, et se retrouvent aujourd’hui sur le carreau." Dans ce contexte, l’infirmier constate de nombreuses ruptures de soin, des personnes qui ont cessé de consulter. "Et la situation risque demain de s’aggraver." 
 
Pour répondre à cette crise, les 5000 bénévoles de l’association distribuent des colis alimentaires dans 300 quartiers, ont créé une application avec des vidéos dans plusieurs langues pour vulgariser les messages de prévention, une cagnotte en ligne...
 
Pour l’après-coronavirus, Abdelaali El Badaoui a deux propositions : d’une part que les associations de terrain soient plus écoutées et qu’on leur donne plus de moyens d’agir. Ensuite, que l'Etat mette en place davantage de mesures d'impact pour tracer les moyens financiers alloués dans ces territoires. "Et ainsi donner la place à celles et ceux qui travaillent activement et concrètement", dit-il.

Ecouter aussi : 
Bertrand Piccard : "La transition écologique peut créer le marché industriel du siècle"
Emmanuelle Duez : "L'entreprise doit être plus fraternelle pour surmonter les crises"

Et retrouvez ici tous les épisodes