We life

Ann, 15 ans, invente une lampe torche alimentée par le corps humain

I Publié le 14 Octobre 2013

Pour alimenter sa lampe torche, Ann Makosinki a recyclé... la chaleur du corps humain ! Une source d'énergie inépuisable qui pourrait être utilisée par d'autres appareils électriques.


Ann, 15 ans, invente une lampe torche alimentée par le corps humain
Pas de piles, ni de batterie, ni même de dynamo sur cette lampe torche. Pour lui permettre d’émettre de la lumière, Ann Makosinski a utilisé la chaleur du corps humain. Depuis longtemps, la jeune fille de 15 ans s’intéresse aux énergies renouvelables, et en particulier aux énergies perdues. « J'ai calculé que l'être humain moyen dissipait environ 350 000 joules par heure », explique-t-elle. Notre corps émet 5,7 mW/cm2, mais seulement 0,5 mW est nécessaire pour produire de la lumière avec une LED »
 
En bonne scientifique, Ann a exploité l’ « effet Peltier » pour transformer la chaleur en lumière. Ce principe thermoélectrique stipule qu’un courant électrique circule entre deux matériaux en contact lorsqu’ils ont des températures différentes. En exploitant la différence de température entre la surface de la main et l’air ambiant, elle a réussi à concevoir un prototype de lampe torche qui capte cette manne énergétique.

Ann, 15 ans, invente une lampe torche alimentée par le corps humain
L’ampoule de « Hollow Flashlight », peut rester allumée environ 20 minutes grâce au simple contact de la main. Lauréate du Google Science Fair, Ann affirme pouvoir encore améliorer son design et sa puissance, et aimerais la distribuer aux enfants des pays en voie de développement. Sa technologie pourrait également se révéler précieuse pour alimenter les capteurs médicaux, comme les électrodes, ou les téléphones portables. Plusieurs sociétés seraient intéressées par son exploitation.
 
Petite, Ann avait déjà l'idée de créer des choses. « Demander pourquoi est en moi depuis la naissance. Je ramassais tout et n'importe quoi autour de la maison et réalisait des assemblages à l'aide d'un pistolet à colle, créant ainsi de nombreuses inventions qui ne marchaient pas. » Cette fois, ça a marché !

[SUITE] Découvrez comment Daniel a réussi à décomposer des sacs plastiques en 3 mois

Retour au sommaire du dossier
 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile