Tech-Sciences

Apple écoute les conversations enregistrées par Siri

Apple paye des sous-traitants pour écouter les enregistrements de Siri, son assistant vocal, qui se déclenche parfois par accident. Des révélations qui font tâche alors qu'Apple se targue de protéger la vie privée de ses utilisateurs.

Par Albane Guichard I Publié le 30 Juillet 2019


Un lanceur d'alerte révèle que les conversations enregistrées par Siri, parfois à l'insu des utilisateurs, sont écoutées par des sous-traitants d'Apple. (Crédit : Chayantorn Tongmorn / Shutterstock)
Un lanceur d'alerte révèle que les conversations enregistrées par Siri, parfois à l'insu des utilisateurs, sont écoutées par des sous-traitants d'Apple. (Crédit : Chayantorn Tongmorn / Shutterstock)
Jamais deux sans trois. Après Alexa et Google Home, Siri est à son tour accusé d'écouter aux portes de ses utilisateurs.

Un lanceur d'alerte a révélé au Guardian, vendredi 26 juillet, qu'Apple paye des sous-traitants pour écouter les conversations enregistrées sur son assistant vocal.

Ces employés sont chargés d'évaluer la pertinence des réponses de Siri, de vérifier que l'enregistrement a été déclenché intentionnellement, et de corriger les éventuels problèmes. 

Lire aussi : Google Home : des employés écoutent vos conversations

"Moins d'1 %" des enregistrements écoutés

Le hic ? Apple ne mentionne pas ces écoutes dans les conditions d'utilisation de ses appareils.

Interrogé par le Guardian, l'entreprise américaine a reconnnu qu'une partie des demandes faites à Siri étaient aléatoirement analysées pour améliorer l'assistant vocal et la dictée.

Selon Apple, il s'agirait de moins d'1 % des enregistrements, et ces derniers ne dureraient que quelques secondes. Le géant de la tech a tenu à préciser que les extraits audios ne sont pas reliés aux identifiants des utilisateurs.

Mais le lanceur d'alerte, sous-traité par Apple pour analyser les enregistrements de Siri, explique avoir accès aux données de géolocalisation, de contact et d'utilisation de l'application.

Des conversations enregistrées par accident

L'employé anonyme a décidé de lancer l'alerte face au nombre de conversations confidentielles enregistrées à l'insu des utilisateurs.

Dans les colonnes du Guardian, il explique avoir entendu des extraits de rendez-vous médicaux, de trafic de drogue, de réunion professionnelle ou encore de rapport sexuel. 

L'assistant vocal d'Apple n'est censé se déclencher qu'à l'écoute du célèbre "Hey Siri". Mais il arrive parfois - et même souvent selon le lanceur d'alerte - que l'enregistrement s'active accidentellement. Un simple bruit de fermeture éclair suffit par exemple à activer Siri. 

Ce défaut concerne surtout l'Apple Watch et l'enceinte HomePod, mais des conversations privées sont tout de même enregistrées par erreur sur iPhone ou iPad. 

Et à moins de désactiver complétement Siri, impossible d'empêcher les enregistrements d'être potentiellement analysés par Apple.

Apple dans l'embarras

Après les révélations sur Amazon et Google, il n'est pas étonnant qu'Apple écoute également les extraits audios de son assistant vocal. Mais ces révélations font tâche alors qu'Apple se vante constamment de protéger la vie privée de ses utilisateurs. 

Début juillet, l'entreprise avait fait installer à Toronto, à côté d'un bâtiment de Google, un panneau sur lequel on pouvait lire "We're in the business of staying out of yours", qui pourrait se traduire par "Notre business est de ne pas se mêler de vos oignons".
Début 2019, un autre panneau publicitaire affichait "What happens on your iPhone, stays on your iPhone", en référence au célèbre "What happens in Vegas, stays in Vegas."
Et lorsque l'on demande à Siri "M'écoutes-tu tout le temps ?", l'assistant vocal est programmé pour répondre : "Je ne t'écoute que lorsque tu me parles."  Siri va désormais devoir changer de discours... 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile