Tech-Sciences

Après les trottinettes électriques, place aux bâtons sauteurs !

Une start-up suédoise va lancer des bâtons sauteurs en libre service. Les "pogo sticks" détrôneront-ils les trottinettes électriques ?

Par Albane Guichard I Publié le 29 Mai 2019


La start-up suédoise Cangoroo veut proposer des bâtons sauteurs, ou pogo sticks, en libre service (Crédit : Cangoroo)
La start-up suédoise Cangoroo veut proposer des bâtons sauteurs, ou pogo sticks, en libre service (Crédit : Cangoroo)
Vous n'aimez pas marcher, ni rouler à vélo, en skate ou en trottinette ? Voici une nouvelle option pour se déplacer : sauter !

Cangoroo, une start-up suédoise, veut proposer des bâtons sauteurs en free floating (un système de libre service sans borne, comme pour les trottinettes électriques). Oui oui, vous avez bien lu, des bâtons sauteurs, ces perches sur ressorts que les enfants adorent.

Info ou intox ?

Sur les réseaux sociaux, la vidéo de ces "pogo sticks" est rapidement devenue virale. La plupart des gens ont cru à une blague, ou à un gros coup de pub, puisque Cangoroo appartient à ODD, une agence de communication connue pour ses contenus loufoques qui font le buzz.

Interrogé par We Demain, le fondateur de la start-up, Adam Mikkelsen, a confirmé que le projet est bien réel : "On comprend que des gens se demandent si c'est une blague car l'idée peut paraître bizarre. Mais Cangaroo n'est pas un canular."

Adam Mikkelsen ne cache pas l'appartenance de la start-up à ODD et affirme même que son expertise en marketing sera utile pour se faire une place sur le marché déjà saturé de la micromobilité.


Lancement pour l'été 2019

Le lancement est prévu pour l'été 2019 à Malmö et Stockholm en Suède, à raison de quelques centaines de pogo sticks pour commencer. "Une fois qu'on aura eu un retour des utilisateurs, on adaptera le nombre de produits selon la demande et la réglementation de chaque ville", explique-t-il.

San Francisco sera la prochaine étape. Le fondateur de Cangaroo prévoit déjà de s'étendre à Berlin, Paris, Amsterdam et Londres, et même à d'autres moyens de déplacement : "On commence par des pogo sticks pour se démarquer de nos compétiteurs et créer une marque qui parlera aux millenials. Mais on est en train de créer des prototypes pour d'autres types de véhicules."

Adam Mikkelsen en est convaincu, le marché des trottinettes électriques va progressivement se faire renverser : "Au bout d'un moment on s'ennuie. On reste debout à ne rien faire, sans brûler aucune calorie. Sans parler de leur durée de vie de 2 ou 3 mois et de leurs batteries au lithium nocives pour l'environnement."

"Plus fun" que marcher, mais plus risqué

Alors, fini les trottinettes électriques, et fini la marche ? Pour cela, il faudrait déjà que le bâton sauteur permette de gagner du temps. "Si vous vous entrainez un peu, c'est plus rapide que de marcher !", assure le fondateur de Cangoroo. "Et même si vous n'allez pas plus vite, c'est bien plus fun, et ça vous fait faire du sport." 

Quant aux risques, si le port de casque de sécurité est encouragé par la start-up, Adam Mikkelsen se veut rassurant : " Les rollers, skateboards, hover boards et même les trottinettes électriques sont plus dangereux car ils vont beaucoup plus vite. Donc oui, les pogo sticks peuvent être un peu risqués, mais on fait confiance aux utilisateurs pour s'en servir de manière responsable."

D'ici le lancement de Cangaroo en France, reste donc s'entraîner en ressortant du garage le bâton sauteur de votre enfance !
 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile