Politique

Aux États-Unis, le vote par smartphone devient réalité

Par I Publié le 28 Janvier 2020

Voter sur son smartphone, sans se déplacer aux urnes, c’est ce qu’expérimente le comté de King, aux États-Unis, pour des élections locales qui se déroulent jusqu’au 2 février. Une modalité également prévue cette année pour les Français expatriés.


Les Français vivant à l'étranger ont déjà pu expérimenter le vote numérique. (Crédit : Shutterstock)
Les Français vivant à l'étranger ont déjà pu expérimenter le vote numérique. (Crédit : Shutterstock)
"A voté !" Terminé le coupon à glisser dans l’urne ? Dans le comté de King, au sein de l'Etat de Washington aux États-Unis, une élection locale se déroule actuellement en ligne. Plus besoin de se déplacer, il est possible de voter depuis son canapé sur smartphone ou sur tablette.
 
Il s’agit de petites élections, du 22 janvier au 2 février, pour le King Conservation District, une agence environnementale de l'État, mais qui concerne tout de même 1,2 million d’électeurs. Le vote numérique est présenté comme une façon de lutter contre l’abstention : la participation habituelle à ces élections est de 1 à 3 %, selon le Wall Street Journal.   
   
"Ici, aux élections du comté de King, nous cherchons toujours des moyens d'améliorer l'accès et d'engager nos électeurs. Cette élection pourrait être une étape clé dans la transition vers l'accès électronique et le retour des électeurs dans la région", a déclaré Julie Wise, directrice des élections du comté de King, dans un communiqué.

Cybersécurité

Le vote par smartphone pose bien entendu la question de la sécurité et du piratage, mais aussi du respect du secret du vote. Pour ces élections, le comté de King a mis en place un portail web, en collaboration avec une entreprise de la tech qui développe le vote numérique, Democracy Live, ou encore le centre national de la cybersécurité.
 
Les habitants du comté devront entrer leur nom et leur date de naissance, puis signer sur l’écran tactile. Ces signatures seront ensuite comparées à celles du registre municipal et les bulletins de vote imprimés pour préserver une trace physique du scrutin.

Vote 2.0 pour les Français en 2020

Aux États-Unis, quelques tentatives de vote numérique ont déjà eu lieu, certaines avec succès comme en Virginie, dans l’Utah, l’Oregon ou encore le Colorado, où le vote par smartphone était proposé pour les électeurs étrangers. C’était alors via une application dédiée, avec vérification de l’identité de l’électeur grâce à la reconnaissance faciale ou les empreintes digitales.
 
En France aussi le vote à distance, par ordinateur, existe pour les expatriés. Cette technique a notamment été utilisée en 2012, pour les législatives et en 2014 pour les élections consulaires. Après avoir été stoppée en 2017 suite aux recommandations de l’Agence nationale pour la sécurité des systèmes d’information (Anssi), une nouvelle plateforme a été développée et homologuée. Le vote 2.0 pour les Français à l’étranger devrait donc reprendre pour les élections consulaires de 2020 puis pour les législatives de 2022.





wedemain.fr sur votre mobile