wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Avec le home-sitting, partez en vacances à moindre coût

Le home-sitting ou gardiennage de maison est un système gagnant-gagnant : le propriétaire confie l'entretien de sa maison pendant son absence à une personne de confiance... qui loge chez lui gratuitement ou à petit prix.

Par I Publié le 1 Mai 2019


Le home-sitting permet aux voyageurs de se loger à moindre coût, et aux propriétaires de partir en vacances plus tranquilles (Crédit : HQuality / Shutterstock)
Le home-sitting permet aux voyageurs de se loger à moindre coût, et aux propriétaires de partir en vacances plus tranquilles (Crédit : HQuality / Shutterstock)
Une maison de vacances en bord de mer, tout équipée, avec une voiture à disposition… Trop cher, pensez-vous ? Pas forcément. Avec le home-sitting, ou gardiennage de maison, il est possible de séjourner quelques jours voire quelques mois dans des logements de particuliers gratuitement ou à moindre coût.
 
Un système gagnant-gagnant : pour les propriétaires, notamment pour ceux qui ont des plantes ou des animaux domestiques, laisser ses clés à une personne de confiance permet de partir l'esprit tranquille.

Très pratiqué dans les pays anglo-saxons comme les États-Unis, l’Australie ou encore la Nouvelle-Zélande, ce système se développe en France. Plusieurs agences spécialisées mettent en relation des propriétaires et des gardiens. La plupart sont réservées aux seniors, considérés comme plus disponibles et expérimentés. C’est le cas par exemple des sites Seniors à votre service, Homesitting ou encore Ilidor. Mais d’autres, comme Partir Tranquille ou Nomador, sont ouvertes à tous les profils.
    
"La relation entre le propriétaire et le home-sitter n’est pas une relation de travail, mais une relation conviviale, voire amicale", estime David Clerc, fondateur de l’agence d’home-sitting Partir Tranquille.

"De très belles maisons à un tarif alléchant"

Toutefois, les agences insistent sur le fait que les home-sitters ne sont pas en vacances. Ils ont quelques contraintes : ils ne peuvent s’absenter toute la journée et doivent être présents durant la nuit.
 
Ensuite, c’est aux particuliers de décider si le gardien peut utiliser le véhicule ou s'il peut inviter d’autres personnes durant son séjour.
 
Généralement les propriétaires comme les home-sitters doivent s’acquitter d’un forfait hebdomadaire, mensuel ou annuel allant d’une trentaine à une centaine d’euros.

"Le prix est beaucoup plus avantageux qu’une location. Nous avons eu l’occasion de garder de très belles maisons à un tarif alléchant", témoigne Joël Perez, qui déjà gardé... 25 maisons avec sa femme depuis qu'ils sont à la retraite !

Josette Lesieur, propriétaire d'une maison en région PACA ayant eu recours pour la première fois au home-sitting en février dernier précise qu'elle a payé 140 euros pour huit jours. "Pour garder mes deux chats, j'aurais dû payer entre 10 et 15 euros par jour, autant avoir quelqu'un qui s'occupe en plus de la maison", ajoute-t-elle.
 

Une relation de confiance

Les agences mettent en relation les propriétaires et les home-sitters en fonction de leur profil plusieurs mois à l’avance. "La réussite du séjour réside dans la préparation. Si lors de la mise en contact il n’y a pas d’atomes crochus, on arrête", précise David Clerc de Partir Tranquille.
    
"Pour notre première expérience de home-sitteur en Provence, il y a douze ans nous étions un peu inquiets. Mais les propriétaires nous ont tout de suite mis en confiance. Une relation d'amitié s'est créée, nous y retournons tous les ans depuis", raconte Joël Perez
   
Bien sûr, il existe aussi des plateformes de petites annonces qui proposent cet échange gratuitement, mais les agences offrent des assurances en cas de problème.

"Le home-sitting n’est pas une activité règlementée en France, il y a un flou global. Pour compenser, on fonctionne avec trois assurances : celle du propriétaire, la responsabilité civile du candidat et la responsabilité civile professionnelle", détaille David Clerc.

Les candidats doivent aussi avoir un casier judiciaire vide, écrire une lettre de motivation, parfois donner des références professionnelles…

"Il y a forcément des difficultés de temps en temps, il faut que tout le monde en soit conscient. Mais il s’agit plutôt de problèmes techniques, comme une fuite d’eau. On peut aussi avoir le problème d’un animal de compagnie qui décède", précise le fondateur de Partir Tranquille.

Selon les plateformes, les offres de home-sitting se concentrent en France métropolitaine, dans les Dom-Tom ou à l’étranger. La bloggeuse voyage Lucie Aidart  raconte ainsi avoir eu recours au home-sitting de nombreuses fois, ce qui lui a permis de loger gratuitement en Angleterre, trois mois en Patagonie ou encore à Tokyo pendant cinq mois...




[INFO PARTENAIRE]
Découvrez notre nouveau catalogue Inspiration 2019 pour vous donner des idées !



wedemain.fr sur votre mobile