Connectez-vous S'inscrire
Habitat

Bientôt des tiny houses sur les toits de Berlin

Newsletter du 31 Décembre 2016


Pour lutter contre la hausse des loyers et l'insuffisance de logement, deux architectes allemands ont eu une idée simple, mais efficace : construire des mini-maisons sur les toits des immeubles. Leur projet baptisé Cabin Spacey se présente sous la forme d'une tiny house de 25 m2 dont le premier prototype devrait être installé sur un toit de Berlin en 2017. Né officiellement en 1998 avec le livre The not so big house de l'architecte américaine Sarah Susanka, le mouvement des tiny house ne cesse de prendre de l'ampleur, notamment depuis la crise financière de 2008.

Malgré sa taille réduite, cette petite maison permettra de loger confortablement deux personnes. De vastes baies vitrées illuminent l'intérieur en bois où rien n'a été laissé au hasard. Des placards intégrés dans les parois permettent de ranger ses affaires et on peut même faire disparaître la table à manger en la repliant dans le mur. Haute de 3 mètres sous plafond, la maisonnette bénéficie d'une mezzanine où est placée la chambre, et, au rez-de-chaussée, une salle de bains et un salon-cuisine. 

Pour l'installer ou la déplacer, il faudra faire appel à une grue et un camion plateau.  Avec des dimensions similaires à un container maritime, la maisonnette peut en effet voyager sur n'importe quel poids lourd. Une opération coûtant tout de même entre 1 000 et 2 000 euros estiment Andreas Rauch et Simon Becker, les deux architectes. Ce qui permet néanmoins de déménager sans avoir à préparer ses cartons ! Quand à la placer sur les toits, cela ne pose aucun problème légal en Allemagne assurent les deux architectes. En France, les dispositions de la loi Alur de 2014, avec notamment la suppression du coefficient d'occupation des sols, encouragent également ce type de surélévation.

Une offre immobilière qui devrait plaire aux digital nomads, adeptes des déménagements entre les capitales européennes. Si ces petites maisons coûteront autant à l'achat qu'un pavillon premier prix, soit environ 100 000 euros, il sera aussi possible de les louer moyennant 600 euros par mois avec des tarifs dégressifs sur la durée. Un loyer élevé face aux prix berlinois – comptez 450 euros pour un 20m2 dans le centre –, mais que les deux architectes justifient par la vue imprenable... 

http://www.businessinsider.fr/us/cabin-spacey-will-turn-berlins-unused-rooftops-into-hotels-2016-7/
https://www.indiegogo.com/projects/cabin-spacey-home-anywhere-smart-urban-pioneers#/
http://www.cabinspacey.com/
https://www.tumbleweedhouses.com/
http://www.planete-surelevation.com/