wedemain.fr
We Demain - Info Partenaire

Bienvenue au musée virtuel de l’innovation

Jules Millan I 6 Décembre 2019

À travers son 3DEXPERIENCE Lab, Dassault Systèmes soutient et accélère des start-ups dont les projets visent à faire aboutir les Objectifs de Développement Durable fixés par l’ONU à l’horizon 2030. Ils sont désormais visibles dans un musée virtuel de l’innovation.


Mercredi 3 décembre aux Ateliers des Lumières à Paris, une ancienne fonderie reconvertie en espace dédié à l’hybridation entre art et technologies, Dassault Systèmes révélait les 22 start-ups internationales qu’accompagne en ce moment son 3DEXPERIENCE LAB, par la mise à disposition de fonds, d’outils et de son réseau. Le groupe français leader mondial de l’édition de logiciels en a profité pour présenter son musée virtuel qui doit permettre au grand public de découvrir, un casque virtuel sur la tête, ces inventions tournées vers la santé, les énergies renouvelables, les économies d’énergie, l’agriculture vertueuse et tout simplement l’avenir. La visite est entièrement libre, s’organisant selon l’envie de chaque spectateur. À lui de déambuler à son rythme parmi ces projets à fort impact social. 

L’installation est disponible dans le cloud et dans un premier temps accessible dans le campus de Vélizy-Villacoublay au sein du pôle technologique de Paris-Saclay. We Demain a retenu trois de ces initiatives. Au menu : santé, agro-écologie et histoire. 

 


Une smartwach pour diabétiques

Une smartwatch, traqueuse d'activitée, équipée, via un patch, de micro-aiguilles indolores et de capteurs permettant de mesurer en permanence le taux de glucose dans le sang et destinée aux diabétiques (aujourd’hui contraints de supporter des systèmes invasifs ou stigmatisants) : voici la K’Watch, une invention de PKVitality. "C'est un système bien plus abordable que ce qui existe actuellement", explique Minh Le, son directeur général, "car nous poussons les éléments technologiques du patch vers la montre… Ainsi, l’utilisateur change de patch régulièrement, mais peut garder la technologie sur le long-terme". La commercialisation est imminente. "Nous l’avons déjà présentée au CES de Las Vegas… J’ai mis des mois à m’en remettre ! Nous avons nous avons remporté 3 prix, dont 1 Best-Of. Sur les entreprises françaises, il n’y avait eu que deux best-of en 5 ans. On a compris qu’on avait touché une corde sensible."

Un robot désherbeur de précision

Les Français de AgreenCulture  proposent, eux, un robot autonome et pilotable à distance, hybride essence-électrique, à même de désherber au centimètre carré près les parcelles. "Je suis fils d’agriculteur et j’ai très tôt constaté que, pour un exploitant, développer des méthodes agro-écologiques impose de renouveler tout son matériel. Devenu ingénieur en aéronautique, je me suis dit que je pouvais apporter quelque chose", nous explique Christophe Aubé, son président. Qui poursuit : "Un désherbage chimique est extrêmement rapide, très efficace et très bon marché, et l’on comprend que nombre d’agriculteurs ne souhaitent pas l’abandonner ; à l’inverse, procéder à la main, à la binette en réalité, est incroyablement long. Notre robot propose de procéder très rapidement sans avoir besoin d’herbicides." Il s'adapte désormais aux travaux spécifiques sur vignes et vergers et sera en vente dès 2020.

Des croquis de Léonard de Vinci mis en scène

2019 marque les 500 ans de la mort de Léonard de Vinci, et l'Open Codex, un projet communautaire développé par des passionnés des machines de Léonard de Vinci tels que des ingénieurs ou des designers, met à l’honneur la folle créativité du génie florentin. Il permet de reconstituer les schémas exacts et détaillés des centaines d’inventions rêvées par le peintre sur ses carnets de croquis, et de les mettre en scène en simulation par le biais de la réalité virtuelle. C'est ainsi qu’elles sont aujourd’hui exposées en France au château du Clos Lucé, où Léonard finit ses jours. "Nous célébrons le passé et l’avenir", se réjouit le propriétaire du château, François de Saint-Bris. "Entre autres initiatives, nous avons ainsi reconstitué son arboretum rêvé dans nos jardins et dédié toute une pièce aux projections 3D du projet Codex. Celles-ci passionnent les enfants, qui viennent par dizaines de milliers chaque année s’enthousiasmer pour des innovations séculaires, qui savent encore nous faire rêver."

Alain Dugousset, l’un des ingénieurs impliqués dans le projet ajoute : "En travaillant sur les ébauches de Léonard, on ne peut s’empêcher d’imaginer ce qu’il aurait pu réaliser s’il avait bénéficié des outils technologiques d’aujourd’hui, comme les logiciels de création assisté par ordinateur."

(Crédit : OpenCodex)
(Crédit : OpenCodex)

Pour vous aussi découvrir ces inventions, et bien d'autres, bras robotisé, instruments de musique imprimés en 3D sur-mesure, en passant par des drones solaires, il vous suffit de demander une visite privé du musée virtuel du 3DEXPERIENCE Lab en le contactant directement via son site internet.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE