wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Ces jeunes Normands ont fait un tour du monde de l'éco-construction

Par Alice Pouyat I Publié le 8 Octobre 2018

Chloé Deleforge et Olivier Mitsieno sont partis deux ans à la découverte de constructions écologiques bon marché à travers le monde. De retour en France, ils essayent de faire connaître ces maisons alternatives.


Chloé Deleforge et Olivier Mitsieno ont fait un tour du monde de l'habitat écologique.  (Crédit : Projet Eco-logis)
Chloé Deleforge et Olivier Mitsieno ont fait un tour du monde de l'habitat écologique. (Crédit : Projet Eco-logis)
Voyager, oui, mais à quoi bon ? Afin de donner un sens au voyage, la tendance est au tour du monde des initiatives positives. Certains enquêtent sur l'économie circulaire, d'autres sur les villages écolos. Dans la série, Olivier Mitsieno et Chloé Deleforge ont fait un périple atypique: pendant deux ans, entre 2014 et 2016, ils sont partis à la rencontre d’ingénieurs, d'architectes et d'auto-constructeurs qui façonnent partout dans le monde des Eco-logis, des maisons écologiques et bon marché. Depuis, les deux jeunes Normands tentent de diffuser les savoirs collectés.

"Partout, habiter coûte cher. Il faut souvent s'endetter pendant des années pour construire sa maison. Dans le même temps, le secteur de la construction consomme plus de 40% de la production énergétique mondiale et est responsable d’environ 30% des émissions de gaz à effet de serre", regrette Olivier Mitsieno, diplômé d'un master en droit.

Marqué par le documentaire Volem rien foutre al pais (sur des personnes ayant choisi une vie alternative), Olivier Mitsieno rêve d'explorer de nouvelles façons de construire dans le monde. Sa compagne, réalisatrice de documentaires, a aussi envie"d'un projet porteur de solutions concrètes".

Earthship, paille, terre crue, bambou...

Après une année de préparation et de documentation, le couple part donc sur la route. Lors de leur périple, les voyageurs découvrent quinze pays, une vingtaine de projets et une cinquantaine d'architectes.

Ils commencent par utiliser des sites de volontariat comme Work Away ou Help X pour participer à des chantiers de construction. Puis, le couple concentre son énergie sur la rencontre d'architectes expérimentés, afin d'avoir un retour plus pointu sur les techniques d'éco-construction.

Cinq méthodes, en particulier, retiennent leur intérêt. Ils s'arrêtent notamment à Taos, en plein désert du Nouveau-Mexique, où cohabitent plus de 600 Earthships, des maisons construites à partir de matériaux usagers qui visent une autonomie radicale en eau, en énergie et en nourriture.

Le couple s'est intéressé à diverses méthodes de construction écologique. (Crédit: Projet Eco-logis)
Le couple s'est intéressé à diverses méthodes de construction écologique. (Crédit: Projet Eco-logis)
Au Népal, sur des routes montagneuses où il est difficile d'acheminer du matériel, une ONG remplit tout simplement des sacs de terre pour monter des murs. Une méthode simple et économique, qui permet de répondre à des situations d'urgence, et résistante aux tremblements de terre.

Au Québec, ils passent un mois au Eco-hameau de la Baie, qui a développé une méthode pionnière de construction paille qui réduit drastiquement la facture énergétique.

Au Nicaragua, ils s'initient à la construction en terre crue, une ressource locale, économique qui permet notamment aux femmes de bâtir leur propre maison (peu à peu réhabilitée en France aussi).

En Colombie, ils suivent les pas d'un architecte renommé, Simon Velez, qui construit des ponts, des éco-lodges, une cathédral, et des maisons de stars avec une espèce de bambou géant et ultra-robuste surnommé "acier végétal", afin de montrer à tous qu'il s'agit d'un matériau noble.

Une documentaire sur la construction écologique

Au bout de leur voyage, les aventuriers tirent cette conclusion : partout des hommes et des femmes "pleins d'enthousiasme" développent des méthodes, parfois simples, qui permettent à leur échelle de changer la donne. Mais ces méthodes d'éco-construction sont encore victimes de préjugés. La maison en paille reste associée au conte des Trois petits cochons...
 
De retour en France, le couple a donc décidé de partager ces solutions à travers une exposition sous forme de carnet de voyage géant qui circule actuellement dans différentes régions (Bourgogne, Normandie, Hauts-de-France...). Et prépare pour 2019 un nouveau site et une web-série compilant toutes leurs vidéos afin de continuer à changer l'image de l'éco-construction.
 


 





[INFO PARTENAIRE]
Envie d'en savoir plus sur la maison de demain, d'explorer les nombreuses mutations qui parcourent le monde de l'habitat, de mettre en place des solutions pour mieux vivre chez soi ?



wedemain.fr sur votre mobile