Politique

Cette petite ville d'Estonie a voté pour un drapeau orné d'une feuille de cannabis

Par Zoé Berteloot I Publié le 22 Mai 2018

Pays pionnier de la démocratie numérique, l'Estonie en accepte les bénéfices... autant que les inconvénients.


Le nouveau drapeau de la ville de Kanepi, en Estonie, a été choisi par les internautes.... (Crédit : DR)
Le nouveau drapeau de la ville de Kanepi, en Estonie, a été choisi par les internautes.... (Crédit : DR)
"La démocratie est le pire des systèmes, à l'exclusion de tous les autres", disait Churchill. Et il ne se doutait pas qu'au Sud-Ouest de l'Estonie, dans la petite ville de Kanepi, un vote permettrait aux citoyens de choisir une feuille de cannabis comme emblème de celle-ci.

À l'occasion d'une refonte des cantons, c'est le conseil municipal de Kanepi qui a eu l'idée de faire voter le choix du nouvel emblème ... par une consultation ouverte à tous sur Internet. Un processus défendu comme "très démocratique", par Kaido Koiv président du conseil municipal, mais qui s'est retrouvé victime de son succès. Pas moins de 12 000 personnes ont voté en faveur de la feuille verte alors que la ville n'en compte que 5 000.

Néanmoins, il faut remettre les choses dans leur contexte : le choix n’est pas si incongru puisque "Kanep" signifie cannabis en Estonien. Car depuis près de 150 ans, on cultive dans cette zone la variété non psychotrope du chanvre pour en faire du tissu ou de la corde. Encore aujourd’hui, certains commerces locaux produisent de l’huile et de la farine biologiques à base de cette plante.

Le chanvre comme héritage

Le chanvre cultivé (Cannabis sativa L.) et le cannabis récréatif  (Cannabis sativa subsp. sativa ) sont deux variétés de la même plante, à la seule différence que la première est plus riche en fibre et pauvre en composés psychotropes (moins de 0,3% de tétrahydrocannabinol).

Une subtilité botanique qui n'est pas au goût de tous : Arno Kakk, membre du conseil municipal de Kanepi, a ainsi exprimé publiquement ses réserves :
"Je dois dire que je ne suis pas pour le fait de marcher sous ce genre de drapeau", a-t-il expliqué à Reuters.
Ce qui n’a pas empêché 9 autres membres du conseil de se prononcer en faveur de la feuille verte et du respect du processus démocratique, contre 8 opposants.

La vente et la consommation de cannabis sont en effet toujours illégaux en Estonie, et se retrouver en possession de cannabis est passible d'une amende.

Cet évènement souligne une nouvelle fois les proportions que peuvent avoir de "simples" décisions prises par les internautes, comme cela avait déjà été le cas en 2001 en Australie. Suite à un recensement mené par les gouvernement, près de 70 000 citoyens avaient alors répondu que leur religion était le "Jedi". Initiant un engouement mondial pour la Force qui avait ensuite perturbé les recensements de la Nouvelle Zélande, du Canada et du Royaume-Uni.
 




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE