Politique

Chine : le grand bond vers 2050 en photos

Notre envoyé spécial en Chine a saisi les mutations fulgurantes qui traversent le pays. Voici des extraits de son reportage photo, à l'occasion de la visite du président chinois Xi Jinping en France.

Par Jean-Louis Marzorati, photos Nigel Dickinson I Publié le 25 Mars 2019


Des milliers de Chinois se pressent chaque jour sur la place Tiananmen lors de la cérémonie des couleurs. Pour les Occidentaux, cette place est le symbole d’un massacre. Pour les Chinois, c’est un lieu culte où ils rendent hommage à Mao. (Crédit : Nigel Dickinson)
Des milliers de Chinois se pressent chaque jour sur la place Tiananmen lors de la cérémonie des couleurs. Pour les Occidentaux, cette place est le symbole d’un massacre. Pour les Chinois, c’est un lieu culte où ils rendent hommage à Mao. (Crédit : Nigel Dickinson)

Retrouvez le reportage intégral dans la revue We Demain n°23, disponible sur notre boutique en ligne.


Faire de son pays la première puissance du monde. Telle est la volonté de Xi Jinping, le président, désormais à vie, le plus autoritaire depuis Mao. Ce "rêve chinois", dont il a fixé la réalisation dans trois décennies, apparaît, sous réserve de bouleversements politiques, comme un objectif crédible.

Au vu des avancées fulgurantes de la Chine dans tous les domaines et dont les effets se manifestent jusque dans la vie quotidienne comme le montrent les images de notre envoyé spécial, Nigel Dickinson.


PÉKIN

Dans les rues de Pékin, le moindre vendeur de glace ou de brochettes de calamars a son QR code pendu au cou pour les paiements mobile.

TONGZHOU

Le gars avec le T-shirt vert est filmé en train de traverser ce carrefour de Tongzhou, à l’est de Pékin. Il a commencé alors que le signal était encore au rouge. Quiconque est pris trois fois dans ce type d’infraction par les caméras prend une amende de 20 yuans, et ça peut être inscrit dans son casier… à vie.

SHANGAI

Dans un restaurant de Downtown Shanghai, ce robot est chargé de servir les clients. Il apporte le plateau à la bonne table. Les clients adorent et font des selfies avec lui.

PÉKIN

Pour entrer dans la gare de Pékin, les passagers scannent leur pièce d’identité, puis regardent une caméra qui vérifie avec la reconnaissance faciale si c’est la bonne personne.

RIZHAO

Des chantiers poussent partout à Rizhao, ville de “seulement” 3 millions d’habitants située entre Pékin et Shanghai. La grande bâche verte protège des tempêtes de sable.

TONGZHOU

Au menu, soupe de riz et pain pour ces ouvriers du bâtiment, à Tongzhou, à l’est de Pékin. Les villages qu’il y avait là ont été complètement détruits et les agriculteurs ont vu leur terre achetée autoritairement par le gouvernement. Mais à un bon prix.

SHANGAI

Le plus grand cimetière de bicyclettes, situé dans la banlieue de Shanghai. Des centaines de milliers de vélos recouvrent l’équivalent de plusieurs dizaines de terrains de football, donnant des paysages dignes d’une peinture de Pollock… à perte de vue.

AU NORD DE PÉKIN

70 000 mètres carrés de panneaux solaires, au nord de Pékin. Ils ne sont destinés qu’aux ménages les plus pauvres, alimentés gratuitement en électricité renouvelable, jusqu’à 3 000 yuans.

SHANGAI

Votre serviteur, en train de passer un contrôle de reconnaissance faciale pour entrer dans la banque robotisée de la China Construction Bank à Shanghai. Retrouvez le travail de Nigel Dickinson sur http://www.nigeldickinson.com/













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile