wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Compostables, réutilisables, DIY… 3 alternatives aux dosettes à café jetables

Boire du café en dosette sans polluer la planète, c’est possible ! Alors que le marché de la capsule ne cesse de grandir, des solutions existent pour limiter la pollution Boire du café en dosette sans polluer qu'elles engendrent. La preuve par trois.

Par Pauline Vallée I Publié le 20 Septembre 2019


En 2018, les Français ont déboursé 1,4 milliard d’euros pour acheter du café en dosettes. (Crédit : Pixabay)
En 2018, les Français ont déboursé 1,4 milliard d’euros pour acheter du café en dosettes. (Crédit : Pixabay)

Elles sont petites mais nombreuses ! Chaque année, 20 milliards de capsules à café sont jetées à travers le monde, dont plus de 500 millions en France. Ces objets, constitués d'un mélange de matériaux dont l’aluminium, s’avèrent souvent bien difficiles à recycler (seulement un tiers d'entre eux seraient vraiment pris en charge) et engendrent une importante pollution.

Face au problème, les alternatives ne manquent pas. La plus simple reste encore d’utiliser une cafetière italienne ou à piston, qui ne nécessitent que de l’eau chaude et du café moulu. Investir dans une machine équipée d’un broyeur à grains est également un bon moyen d'obtenir un café zéro déchet, parfumé et économique à long terme.

Enfin, pour les accros aux dosettes, des solutions écologiques existent aussi ! Envie de siroter votre cappuccino la conscience tranquille ? Suivez le guide.


Choisir des capsules réutilisables

Première option : les capsules réutilisables - en plastique ou métal - se déclinent dans différents modèles adaptés aux machines du commerce. L’entreprise MyCoffeeStar propose ainsi des dosettes en acier inoxydable utilisables avec des machines Nespresso, Dolce Gusto, Cafissimo ou Caffitaly.


(Crédit : Coffee Star)
(Crédit : Coffee Star)
Il suffit d’ouvrir la capsule, de la remplir de café moulu en tassant bien, puis de la refermer et de l’insérer dans sa cafetière comme une capsule traditionnelle. N’oubliez pas de la laver et de la laisser sécher avant toute nouvelle utilisation.

Cette solution à la fois pratique et écologique permet d’économiser quelques centimes d'euros par tasse. Le consommateur peut en outre choisir son café selon ses goûts.
 

Les dosettes compostables Cosy Coffee dans notre lombricomposteur. (Crédit: We Demain)
Les dosettes compostables Cosy Coffee dans notre lombricomposteur. (Crédit: We Demain)

Opter pour des dosettes compostables

Nous vous présentions déjà les capsules biodégradables de Cosy Coffee dans un précédent article. Ces dosettes à usage unique, mais 100 % compostables, représentent une bonne alternative aux dosettes traditionnelles. Leur atout : une fois utilisés, les contenants à base d'amidon de maïs disparaissent en quelques semaines dans un compost intérieur ou de jardin. 

La jeune entreprise commercialise des modèles prêts à l'emploi, avec plusieurs saveurs et intensités de café, et compatibles là encore avec les machines Nespresso. 


Fabriquer soi-même ses capsules

Enfin, pour les plus motivés, des entreprises comme Idocaps ou Ecocapsule commercialisent des dosettes mono-usage à fabriquer soi-même. Comme pour les capsules réutilisables, il suffit de remplir le contenant avec son propre café moulu, bien tassé puis de l’insérer dans une machine à café. Bonus : ces dosettes, fabriquées en matériau biosourcé, sont également biodégradables. Après usage, il suffit de les jeter dans le bac des déchets verts ou la poubelle de déchets ménagers.


(Crédit : Capsit)
(Crédit : Capsit)
L’entreprise Capsit   va plus loin, en proposant la première machine connectée qui met lui-même le café dans des capsules de café biodégradables. Fini les dosettes à remplir à la main. Il suffit de verser le café directement dans la machine UKA, qui se charge de remplir les capsules en amidon de maïs fournies par la start-up Vegeplast.

Au départ j’utilisais des capsules à remplir soi-même, mais je mettais du café partout ou alors le dosage était approximatif et influait sur le goût, explique leur inventeur Bilel Belbecir. Avec UKA, vous pouvez reproduire votre recette de café préférée sans risque de vous tromper.


À terme, le jeune entrepreneur veut développer des capsules en acier inoxydables réutilisables. Une première version pour les particuliers devrait être disponible d’ici la fin de l’année, et sera dotée d’une application intégrée permettant à l’utilisateur de commander le café de son choix chez un torréfacteur. Une seconde version destinée aux professionnels (artisans torréfacteurs) sera commercialisée dans le premier trimestre 2020. 





[INFO PARTENAIRE]
Découvrez notre nouveau catalogue Inspiration 2019 pour vous donner des idées !



wedemain.fr sur votre mobile