Débats, opinions

Coronavirus : 4 scénarios pour l'année 2021

I Publié le 27 Avril 2020

DÉCRYPTAGE. Par François Bourse, directeur d'études à Futuribles, et Marie Ségur, chargée d'études à Futuribles, centre de réflexion et d’études prospectives.


Futuribles, un centre de réflexion et d’études prospectives, esquisse 4 scénarios pour l'après-coronavirus. (Crédit : Pickpik)
Futuribles, un centre de réflexion et d’études prospectives, esquisse 4 scénarios pour l'après-coronavirus. (Crédit : Pickpik)
La nouvelle maladie infectieuse Covid-19 a ouvert une crise inédite, en plongeant individus et organisations dans l’incertitude. Incertitudes à court terme et incertitude à long terme.

Afin d’aider ses membres et ses lecteurs à s’orienter, l’association Futuribles International a engagé une réflexion prospective sur le sujet. Cette réflexion ne cherche pas à évacuer les incertitudes mais à les encadrer par des hypothèses et des scénarios crédibles. Elle propose une grille de lecture des événements en cours et du paysage des possibles à l’horizon des 18 prochains mois.

Ce travail est centré sur la France et l’Europe et se veut évolutif : la réflexion proposée ici doit être complétée (notamment sur sa dimension internationale), réévaluée, modifiée au fur et à mesure que les événements et les données ouvrent et ferment des possibles.

L'étude d'une cinquantaine de paramètres (tous détaillés dans un document accessible via ce lien), nous a permis d'aboutir à la rédaction de quatre grands scénarios et d'un scénario complémentaire. Ces scénarios explorent le champ des possibles à l'horizon de la fin de l'année 2021. 


1 - Sur le fil du rasoir

Ce scénario, le plus probable, est celui d’un contrôle relatif de l’épidémie dès l’été 2020 dans les pays développés, conjugué à une situation économique et sociale très dégradée au moins jusqu’à la fin 2021. Le système sanitaire français parvient à absorber et à gérer la crise.

En revanche, le choc économique subi en 2020 est très important et la reprise de 2021, en dents de scie, est différenciée selon les secteurs et les territoires. Les tensions sociales qui préexistaient à la crise se cristallisent.

A l’échelle internationale, ce sont les pays émergents qui sont le plus touchés par la crise sanitaire et ses conséquences économiques, sociales et politiques, dans un contexte de fermeture durable des frontières.

2 - La Grande Dépression

Dans ce scénario, l’épidémie est difficilement contrôlée et les perspectives de résolution de la crise sanitaire sont régulièrement repoussées à des horizons de plus en plus lointains. L’impact de la crise sur l’économie est plus fort qu’anticipé notamment du fait d’une baisse durable de la consommation des ménages. Le rebond ne se produit pas.

Le nombre de chômeurs et de travailleurs précaires explose, mais aussi les pénuries de main-d’œuvre dans les secteurs les plus sollicités. Le climat social et politique particulièrement dégradé contribue à accroître le sentiment d’inquiétude et d’imprévisibilité.

3 - Vers un âge obscur : dislocation sociale et monde balkanisé

La crise sanitaire, économique, sociale et politique conduit à une désagrégation forte de la société. La situation sanitaire est catastrophique avec des rebonds épidémiques fréquents et aigus dès les assouplissements des mesures de confinement. Il n’y a pas de vaccin efficace en juin 2021. Le système sanitaire français est régulièrement débordé. Le nombre de décès est très important.

Le maintien de périodes de confinement régulières entraîne des troubles à toutes les échelles de la société (individus, familles, etc.) et conduit à une forme d’effondrement de la situation économique et sociale.

Dans un climat insurrectionnel, l’État se recentre toujours davantage sur le maintien de l’ordre et opère un glissement vers un durcissement des contraintes policières exercées sur la population.

4 - Cohésion internationale, pandémie maîtrisée et New Green Deal européen

La maîtrise relativement rapide de l’épidémie s’accompagne d’une crise économique majeure en 2020, mais néanmoins plus limitée au regard des autres scénarios proposés. Les pouvoirs publics et économiques à différentes échelles se mobilisent fortement sur une relance centrée sur la transition écologique et sur le soutien aux ménages les plus précaires.

Le climat social tendu du printemps 2020 s’apaise dès l’automne au rythme de l’amélioration de la situation sanitaire et de l’annonce des mesures ambitieuses dans le domaine économique et social.

Ce scénario est rendu possible par la forte coordination des instances financières et économiques internationales et européennes, essentielles à la reprise économique du premier semestre 2021.

5 (scénario complémentaire) - Le retour de flamme

Non-exclusif des précédents, ce scénario envisage une crise sanitaire et sociale aggravée, en particulier dans le cas où l'épidémie perdurerait dans le temps. Les conséquences de la surcharge des services de soin ont poussé au burn-out le personnel soignant et ont diminué le traitement ou la détection de pathologies non-Covid-19. En parallèle, les populations souffrent de traumatismes psychologiques et physiques liés au confinement. 

 

Coronavirus : 4 scénarios pour l'année 2021

A PROPOS DES AUTEURS

François Bourse est directeur d'études et Marie Ségur chargée d'étude à Futuribles. Futuribles est un centre de réflexion et d’études prospectives qui vise une intégration efficace du temps long dans les décisions et les actions.

Le centre édite depuis 1975 la revue bimestrielle Futuribles





wedemain.fr sur votre mobile