wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

Crimes d'État : quand les architectes mènent l'enquête

Du naufrage d’un bateau de migrants à la destruction d’un village bédouin par la police, une agence unique au monde utilise les preuves architecturales pour débusquer les mensonges d’État.

Par Mathilde Bonassieux I Publié le 25 Février 2019


La Forensic Architecture, que l'on pourrait traduire par "Architecture d'investigation", a été fondée en 2011. Ce groupe londonien associe de façon inédite les moyens de l'architecture, de la topographie, de l'expertise judiciaire ou de l'océanographie pour reconstituer en 3D des zones de conflits et démonter des crimes d'Etats. Voici quelques cas sur lesquels se sont penchés ces nouveaux Sherlock Holmes.

Retrouvez l'intégralité de cet article et d'autres cas traités par l'agence dans le n°25 de la revue We Demain en kiosque le 21 février et disponible sur notre boutique en ligne.  

(Crédit : Forensic Architecture)
(Crédit : Forensic Architecture)
Rafah - Vendredi noir. Le 1er août 2014, après l’enlèvement d’un de ses soldats, mort le lendemain, l’armée israélienne bombarde systématiquement la ville palestinienne de Rafah, entraînant la mort d’au moins 135 civils. Le travail d’investigation des enquêteurs de Forensic, via notamment les images prises durant l’attaque, a permis de reconstituer le bombardement meurtrier. En 2015, dans un rapport publié conjointement, Amnesty International et Forensic architectureont pu accuser Israël d’avoir commis des crimes de guerre.

(Crédit : Forensic Architecture)
(Crédit : Forensic Architecture)
Hopital M2, Alep, Syrie. Entre juin et décembre 2016, l'hôpital Syrian American Medical Society est la cible d'attaques répétées des forces progouvernementales syriennes. En combinant et en recoupant des photographies et des vidéos, Forensic a reconstitué en 3d le bâtiment, les points d’impact. Montré qu'il y avait des civils soignés à l'intérieur et que rien ne justifiait ces bombardements que le gouvernement a toujours nié.
 

(Crédit : Forensic Architecture)
(Crédit : Forensic Architecture)
 Ayotzinapa. Mexique. Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2014, des étudiants sont attaqués par la police locale et des membres d’organisations criminelles. Six personnes perdent la vie, quarante sont blessées et 43 étudiants sont portés disparus. Forensic architecture a créé une plateforme de cartographie interactive pour recouper les témoignages et reconstituer l’événement. "Cela réaffirme notre engagement à soigner la plaie ouverte laissée par cette affaire et à travailler jusqu’à ce que la vérité soit établie", expliquent les enquêteurs.
 





[INFO PARTENAIRE]
Découvrez notre nouveau catalogue Inspiration 2019 pour vous donner des idées !



wedemain.fr sur votre mobile