Connectez-vous S'inscrire
wedemain.fr
En savoir plus

Ma maison demain

Cultivez un potager de 1 000 mètres carrés sur le toit d’un hôtel parisien

Par I Publié le 7 Mai 2018

Début mai, la ferme urbaine de Peas & Love a ouvert ses portes sur le toit d'un immeuble parisien. 250 potagers individuels permettront d'y faire pousser jusqu'à 7 500 kg de fruits et légumes chaque année.


Une parcelle de 3m2 permet de récolter jusqu'à 30 kg de fruits et légumes chaque année. (Crédit : Sofia Colla)
Une parcelle de 3m2 permet de récolter jusqu'à 30 kg de fruits et légumes chaque année. (Crédit : Sofia Colla)
Si la mairie de Paris multiplie récemment les appels à "végétaliser la ville", ceux-ci restent pour l'instant limités à quelques réalisations iconiques, comme la façade du musée du Quai Branly. Mais ceci pourrait prendre une toute autre échelle grâce à une nouvelle start-up. En montant sur le toit d'un hôtel parisien du XVe arrondissement, on peut s’attendre à avoir une belle vue sur la Seine, mais sûrement pas à tomber sur 1 000 m2 de cultures en pleine capitale.
 
"Bienvenue sur le toit de l’hôtel Yooma à Paris", nous accueille Patrick Scheepers, le fondateur de la start-up Peas & Love.
 
L’entreprise propose à ses abonnés un service complet, à mi chemin entre le potager partagé et l’AMAP. Pour 38 euros par mois, soit environ 9 euros par semaine, les abonnés ont accès à une parcelle de potager vertical de 3 m2.
    
"Les parcelles permettent de récolter jusqu’à 30 kg par an pour alimenter la famille", développe le fondateur.
 
Un "Urban Farmer", un ingénieur agronome qualifié, s’occupe au quotidien des parcelles de potagers. Il met à jour les données via l’application mobile. De cette manière, les "Community Farmers", les abonnés, sont au courant quand ils peuvent venir récolter leurs fruits et légumes.
        
Peas & Love propose ainsi une solution intéressante pour les citadins qui n'ont ni le temps, ni l'espace, ni la connaissance pour s'occuper eux-mêmes d'un potager.


Un potager clé en main

 Une fois par an, la communauté se réunit pour décider ensemble de ce qui va être planté sur la parcelle tout au long de l’année. Chaque potager permet de planter jusqu’à 71 plantes différentes.
 
Sur ce toit, on trouve beaucoup de légume feuilles (choux, salades…), des herbes aromatiques, des petits fruits comme les fraises, des tomates, des poivrons, des concombres, des fleurs comestibles… La ferme n’a ouvert que début mai, mais les plantations ont déjà bien poussé.
       
"En moyenne, une personne mange 100 kg de fruits et légumes par an, mais ça comporte les bananes, les pommes, les pommes de terre... Des aliments très lourds. Ces 30 kg représentent un vrai complément dans l’alimentation", explique Patrick Scheepers.

Sur chaque parcelle, les "Community Farmers" peuvent planter jusqu'à 71 plantes différentes. (Crédit : Sofia Colla)
Sur chaque parcelle, les "Community Farmers" peuvent planter jusqu'à 71 plantes différentes. (Crédit : Sofia Colla)

Redécouvrir la nature

L’abonnement proposé par Peas & Love comprend également des animations organisées par l’Urban Farmer. "Il y aura des ateliers très liés à la ferme (comment récolter, comment cuisiner…) mais aussi des sujets plus durables (le zéro waste, une ville plus résiliente…)", raconte le fondateur.
 
L’entreprise a déjà ouvert une ferme à Bruxelles. Son objectif est maintenant de s'étendre à toute l’Europe afin d’avoir "un vrai impact et d’aider un maximum de gens à pouvoir accéder à cette alimentation"







[INFO PARTENAIRE]
Et si votre maison était une source de création où tout devient possible? Un lieu où vous avez le pouvoir d'imaginer, de faire... Selon vos goûts et vos envies.
Avec les solutions et l'accompagnement Leroy Merlin, vos projets vont plus loin.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE