Pris dans la toile

D’ici 2050, la production de café aura diminué de moitié

Par I Publié le 5 Septembre 2017


Chaque jour, plus de deux milliards de tasses de café sont consommées dans le monde. Problème : depuis trois ans, la production est inférieure à la consommation planétaire, selon l’Organisation Internationale du Café (OIC) qui regroupe 43 pays exportateurs et 7 importateurs.
 
La consommation de café a doublé en vingt ans. Et depuis 2012, elle augmente d’1,3 % chaque année. En moyenne, un terrien consomme 1,2 kilogramme de café par an.
 
"Plus de 2,25 milliards de tasses de café sont consommées dans le monde chaque jour. Le café n'est qu'une des nombreuses choses qui sont de plus en plus sujettes à des impacts climatiques négatifs", explique John Connor, directeur général de l’institut de climatologie australien.
 
Car, si d'un côté la consommation augmente, de l'autre, les cultures sont menacées par le changement climatique. L’augmentation des températures favorise la transmission de maladies dans les plantations et les fortes pluies anéantissent les récoltes.
 
Le Brésil, qui fournit un tiers de la production mondial de café, est déjà fortement touché. Il n'est pas le seul : d’ici 2050, la moitié de la superficie  aujourd'hui cultivable dans le monde serait amenée à disparaître.
 
"Sans une action climatique forte, les zones propices à la culture du café pourraient diminuer de moitié en quelques décennies. […] En 2080, le café sauvage, une ressource importante pour les agriculteurs, pourrait ne plus exister", s’inquiète John Connor.
 
En juillet se tenait le premier Forum mondial des producteurs de café à Medellin, en Colombie. Un des objectifs étant d'élaborer un plan d’action pour faire face à ces difficultés et trouver des solutions à ce problème global. 













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile