Connectez-vous S'inscrire
wedemain.fr
En savoir plus

Ma maison demain

Des airs à l'eau : cet ancien steward a inventé une maison flottante autosuffisante

Par I Publié le 7 Mars 2018

Encore mieux que vivre au bord de l’eau : vivre sur l’eau ! Inventée par Christophe Roi, ancien steward, Faréa est une maison-bateau autonome en eau et en électricité visant le zéro déchet.


Le prototype est actuellement à Aigues-Mortes dans le Gard. (Crédit : Christophe Roi)
Le prototype est actuellement à Aigues-Mortes dans le Gard. (Crédit : Christophe Roi)
Après avoir passé la plupart de son temps dans les airs, Christophe Roi, ancien steward chez Air France, a décidé de vivre le reste de sa vie sur l’eau.
 
Pour cela, il a conçu Faréa  : une maison flottante écolo et autonome en eau et en électricité. Ses habitants sont incités à viser le zéro déchet… Il n’y a aucune poubelle à bord.
 
Faréa est en plus démontable. Une fois désassemblées, les différentes coques tiennent les unes dans les autres et logent dans un conteneur. Cela permet de l’installer partout dans le monde. 


Faréa fait 11 mètres de long pour 7 mètres de large. (Crédit : Christophe Roi)
Faréa fait 11 mètres de long pour 7 mètres de large. (Crédit : Christophe Roi)

Une maison familiale

Cet écolodge fait environ 85 mètres carrés et comprend cinq cabines doubles – dont quatre sont dans les flotteurs –, une cuisine équipée, une salle de bains et une douche extérieure, des toilettes sèches – dont les déchets sont stockés en cale –, ainsi que trois terrasses avec barbecue et plancha. Une dizaine de personnes peuvent ainsi vivre paisiblement dans la maison-bateau.
 
En plus d’être un logement flottant, Faréa est également mobile, sans besoin de permis bateau.
   
"Il s’agit d’un navire catégorie D, c’est-à-dire qu’il est autorisé sur les lacs, les lagons, les lagunes, les fleuves ou encore les mers protégées", explique son concepteur, Christophe Roi.
 
Même si l’objectif est de créer des villages écologiques pour le tourisme, les particuliers pourront également se procurer une de ces maisons pour environ 150 000 euros. Christophe Roi compte proposer aux personnes souhaitant acquérir un Faréa de l’acheter à crédit dans un "FaréVillage" de manière à le louer aux touristes. 
      
"Ce sera un investissement, qui en plus rapportera tous les mois aux acquéreurs. Ils seront pleinement propriétaires en 4 à 6 ans et pourront ensuite changer d'emplacement", développe-t-il.

Il y a trois terrasses à bord pour profiter de la vue. (Crédit : Christophe Roi)
Il y a trois terrasses à bord pour profiter de la vue. (Crédit : Christophe Roi)

Une maison écologique

Le prototype, actuellement à Aigues-Mortes dans le Gard, est pour le moment en fibre de verre, issue du pétrole. Mais l’entrepreneur compte réaliser les prochains modèles en résine biologique ainsi qu’en fibres végétales (feuilles et fibres de coco).
 
Une des particularités de Faréa est qu’elle possède le système baptisé "REUSE " de réutilisation de l’eau afin de la filtrer et de la désinfecter. C’est ce qui lui permet d’être autonome en eau, grâce à ses deux réservoirs de 170 litres.
 
L’entreprise, basée à Montpellier, est également en train de développer un nouveau concept : le FaréBulle. Il s’agit d’un grand yacht de 360 mètres carrés, dont 110 mètres carrés de mezzanine, afin d’organiser des évènements. La certification est en cours.
 
Christophe Roi assure être en discussion avec les Émirats Arabes Unis et la région Occitanie pour y installer des FaréVillages dans les années à venir. Un projet trop beau pour être vrai ? 







[INFO PARTENAIRE]
Et si votre maison était une source de création où tout devient possible? Un lieu où vous avez le pouvoir d'imaginer, de faire... Selon vos goûts et vos envies.
Avec les solutions et l'accompagnement Leroy Merlin, vos projets vont plus loin.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE