Société-Économie

Des artistes autour de la Lune : le projet fou d’un milliardaire japonais

Par I Publié le 19 Septembre 2018

Le 17 septembre, le collectionneur d'art japonais Yusaku Maezawa a annoncé avoir réservé une fusée entière de SpaceX pour mener le premier vol civil vers la Lune en 2023. Originalité du projet : il désire emmener avec lui des artistes pour inspirer l'humanité.


Elon Musk et Yusaku Maezawa ont présenté lundi 17 septembre le projet d'un vol spatial privé autour de la Lune. (Capture d'écran Youtube)
Elon Musk et Yusaku Maezawa ont présenté lundi 17 septembre le projet d'un vol spatial privé autour de la Lune. (Capture d'écran Youtube)
Si vous étiez milliardaire, que feriez-vous de votre argent ? Et pourquoi pas partir en vacances en orbite autour de la Lune ? C’est en tout cas le projet incroyable annoncé, lundi 17 septembre, dans les locaux de SpaceX par le japonais Yusaku Maezawa qui entend devenir en 2023 le premier touriste lunaire. Et l’homme d’affaire ne sera pas seul à bord : "Je veux le faire avec des artistes", a-t-il ajouté lors de la conférence de presse.
 
Ancien skateur puis batteur dans un groupe de punk, Yusaku Maezawa est aussi le créateur d’une des premières boutiques en ligne de vêtements au Japon : Zozo. Entreprise qui lui a permis de se constituer une fortune estimée à 3 milliards de dollars.
 
Grand amateur d’art, le quadragénaire japonais s’est fait connaître ces dernières années en faisant l’acquisition de plusieurs œuvres de maître, dont une toile de Jean-Michel Basquiat l’an dernier, pour la coquette somme de 110,5 millions de dollars.
 
Et c’est donc une dimension artistique que Yusaku Maezawa entend insuffler à son projet baptisé #dearMoon. "En 2023, j'inviterai six ou huit artistes du monde entier à me rejoindre dans cette mission vers la Lune", a-t-il expliqué sur scène.

Peintre, musicien, sculpteur, photographe, cinéaste… ceux-ci seront sélectionnés par ses soins afin de représenter tous les arts et toutes les cultures. Avec le projet #dearMoon, Yusaku Maezawa entend ne pas simplement réaliser son propre rêve mais aussi offrir un cadeau généreux à l’humanité.
 
"Je veux que les artistes voient la Lune de près et la Terre dans sa totalité […] Nous demanderons à ces artistes de créer quelque chose à leur retour qui reflète leur expérience. Et ces chefs-d’œuvre inspireront le rêveur qui est en chacun de nous".

Il pourra compter pour cette aventure sur le soutien de SpaceX, l’entreprise spatiale privée fondée par Elon Musk, qui développe une nouvelle fusée interplanétaire : la Big Falcon Rocket (BFR). Fusée dont Yusaku Maezawa a réservé l’un des premiers prototypes pour une somme non-communiquée.
 
"Il est très courageux de faire ça", a précisé Elon Musk, en détaillant les dangers inhérents au voyage spatial comme les radiations ou l’éventualité d’un problème technique. "Ça n’aura rien à voir avec un simple voyage en avion".

La nouvelle version de la fusée BFR dispose d'ailettes à l'avant et à l'arrière et n'est pas sans rappeler celle de Tintin, selon Elon Musk. (Crédit : SpaceX)
La nouvelle version de la fusée BFR dispose d'ailettes à l'avant et à l'arrière et n'est pas sans rappeler celle de Tintin, selon Elon Musk. (Crédit : SpaceX)
Elon Musk a au passage présenté les dernières améliorations apportées à la fusée BFR, dont le concept a été dévoilé pour la première fois il y a deux ans. Celle-ci pourra, selon lui, emporter 100 personnes et 100 tonnes de cargo jusqu’à Mars ou n’importe quelle autre planète du système solaire.
 
Pour financer ce projet estimé à 5 milliards de dollars, Elon Musk table sur la multiplication des partenariats avec la NASA, l’armée américaine, des entreprises et de riches particuliers. Mais aussi la construction d’une flotte de satellites nommée Starlink, capable de donner l’accès à Internet à toute la planète.

"Nous devons agir et devenir une civilisation multiplanétaire aussi vite que possible", a-t-il ajouté. Pour cela, il faudra d'abord que SpaceX réussisse à faire voler sa fusée, la plus grosse jamais conçue. Et que les artistes reviennent sains et saufs de leur expédition...













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile