Connectez-vous S'inscrire

Des chercheurs français inventent une interface homme-machine qui restaure la parole

Par I Publié le 29 Novembre 2016

Ce dispositif basé sur l'intelligence artificielle permettrait de redonner la parole à des personnes paralysées ou sujettes à des troubles du langage. Une thèse vient d'être publiée sur ce sujet.


Quand nous parlons, nous activons une région du cerveau qui contrôle le mouvement des organes. (Crédit : Ananian/Wikimédia Commons)
Quand nous parlons, nous activons une région du cerveau qui contrôle le mouvement des organes. (Crédit : Ananian/Wikimédia Commons)
Langue, lèvres et larynx... Quand nous parlons, nous activons une région du cerveau qui contrôle le mouvement des organes, aussi appelés articulateurs, de l’appareil vocal. Mais chez les personnes qui souffrent de troubles du langage, ces articulateurs ne fonctionnent plus. En cause, l’absence de signaux entre cette région du cerveau et les muscles en question.
 
Repérés par le magazine du prestigieux MIT (Massachussets Institut of Technology), le MIT Technology Review, les travaux de recherche d’un scientifique français pourraient peut-être bientôt y remédier. Florent Bocquelet, qui officie à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale, a développé un synthétiseur vocal "articulatoire" en temps réel... basé sur des techniques de "deep learning" (apprentissage profond) issues de l'intelligence artificielle.

Traitement de signaux neuronaux

Cette interface homme-machine traite, selon lui, "les signaux neuronaux directement récoltés à la surface du cortex moteur de production de la parole d'un individu afin de prédire des trajectoires articulatoires qui seront ensuite fournies à un synthétiseur de parole articulatoire". Un décodeur, en somme.

Une création rendue possible grâce au travaille d'une équipe composée des chercheurs Thomas Hueber, Laurent Girin, Christophe Savariaux, et Blaise Yvert.

En voici l'elliptique vidéo de démonstration : 
 


Et une deuxième :
 


Si elle vous paraît pour l'heure abstraite, cette prouesse technologique pourrait un jour permettre de redonner la parole à des individus qui souffrent de paralysies sévères.

La thèse intégrale est à retrouver en ligne, sur la Public Library of Science (bibliothèque scientifique publique en ligne), dans la rubrique Computational Biology .





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE