Connectez-vous S'inscrire

Des chercheurs parviennent à reproduire des souris sans ovocytes, une première

I Publié le 14 Septembre 2016


Jusqu'à présent, les scientifiques étaient persuadés que les gamètes femelles étaient indispensables (Crédit : Rama/WikimediaCommons)
Jusqu'à présent, les scientifiques étaient persuadés que les gamètes femelles étaient indispensables (Crédit : Rama/WikimediaCommons)
[Repéré sur Le Monde.fr]

C’est un fait biologique érigé en dogme depuis le XIXe siècle qui est mis à mal par des chercheurs de l’université de Bath (Royaume-Uni) et par leurs collègues de l’université de Ratisbonne (Allemagne). Ils sont parvenus à obtenir des souriceaux viables sans avoir recours à des ovocytes, des cellules sexuelles d’origine maternelle. Jusqu’ici, les biologistes étaient persuadés que la présence de ces gamètes femelles était indispensable au développement d’un embryon.

Petit rappel, pour comprendre la portée de cette expérience : la reproduction sexuée fait normalement appel à deux gamètes, l’un femelle et l’autre mâle, comportant chacun un exemplaire de chaque chromosome, qui, en fusionnant, formeront les paires de chromosomes de l’embryon.

Lire la suite de l'article





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE