Connectez-vous S'inscrire

Don, assistance, entraide, ces plateformes qui ubérisent la solidarité

Par I Publié le 15 Juillet 2016

Humaid, BenevoleAtHome, Entourage...Les plateformes en ligne et applications de financement participatif solidaire se multiplient. Une nouvelle façon de donner de l'argent, du temps et des produits de première nécessité. Et de s'entraider entre citoyens.


Le don d’argent de particulier à particulier, c'est possible en un clic avec Humaid. (Crédit : StartupStockPhotos/Pixabay)
Le don d’argent de particulier à particulier, c'est possible en un clic avec Humaid. (Crédit : StartupStockPhotos/Pixabay)
Simon, 16 ans, vient de décrocher sur concours une formation à Cholet, à la rentrée prochaine. Problème : les frais de scolarité s'élèvent à 2 490 euros, une somme impossible à débourser pour ce fils de mère célibataire. L'histoire se serait soldée par un exemple d'inégalité des chances en plus... si une application mobile n'avait pas payé ces frais à sa place. 

Humaid - c'est son nom - a été fondée par un ancien juriste et un commercial qui ont fait leur "job out" pour lancer cette plateforme de financement participatif solidaire, fin 2015. Sensibilisés par la situation d'un proche souffrant d'une maladie génétique, Pierre Durand et Frédéric Deruet ont voulu créer une plateforme capable de changer le cours d'une vie. Comment ? En mettant en place un système de don d'argent de particulier à particulier.

Échanger nourriture, couches ou aliments pour animaux

Matériel médical, véhicule adapté, frais de scolarité.... Autant de dépenses, parfois chiffrées à plusieurs milliers d'euros, qui se retrouvent aujourd'hui à même d'être financées par la générosité de n'importe quel citoyen. De son côté, la plateforme Humaid présélectionne les projets afin d'éviter tout abus, puis s'assure de la bonne utilisation des fonds. Un concept qui semble fonctionner, puisque les cinq premiers projets proposés, début 2016, ont tous atteint leur objectif. 

À l’image de Humaid, les applis et plateformes d’entraide se multiplient. Pour aider les personnes sans logis, mais aussi les étudiants, mères célibataires et autres retraités dans la difficulté, Gregoy Molter a lancé l'application BenevoleAtHome, début 2016. Ici, plus question de donner de l'argent, mais d'offrir des produits de première nécessité. 

Le fondateur de cette appli est parti d'un constat : "Il y a 8 millions de pauvres en France, et malheureusement, tous ne rentrent pas dans le critère des associations." Concrètement, BenevoleAtHome permet de faire se rencontrer physiquement les personnes dans le besoin et les donateurs pour échanger nourriture, couches ou aliments pour animaux. "Mais toujours de façon anonyme, afin de respecter la vie privée des deux parties", précise Gregory Molter. 

Lutter contre l'isolement des personnes à la rue

Complémentaire à l'action des ONG, son service permet de répondre à des besoins, mais surtout de recréer du contact humain. 

Du contact humain, c'est aussi ce que propose Entourage, un réseau social qui lutte contre l'isolement des personnes à la rue. Car, parfois,"aider peut être aussi simple que de s'arrêter pour parler et prendre un café", explique Jean-Marc Potdevin, l'un des cofondateurs de cette plateforme.

Ce service permet aux sans-logis de bénéficier dans leur quartier d'un réseau de personnes bienveillantes qui les écoutent, voire les aident matériellement. Grâce à une messagerie instantanée, les aidants peuvent en outre se coordonner afin de ne pas agir de façon isolée. 

Un outil qui s'adresse également aux associations qui effectuent des maraudes nocturnes. Depuis son lancement, en janvier 2016, une trentaine de structures implantées dans onze villes de France l'ont déjà adopté. 





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE