Connectez-vous S'inscrire

Échanges, dons, décorations… Que faire des livres que vous n'utilisez plus ?

Par Simon Chodorge I Publié le 12 Août 2016

Objets sentimentaux ou de peu de valeur, il n’est pas toujours évident de mettre ses livres en vente. Pour les bibliophiles, il existe des façons de se débarrasser des livres tout en leur rendant hommage : entre entrepreneuriat social et communautés de lecteurs.


Les livres occupent une place importante dans les cœurs… et les étagères. (Crédit : Simon Chodorge)
Les livres occupent une place importante dans les cœurs… et les étagères. (Crédit : Simon Chodorge)
Les livres occupent une place importante dans les cœurs… et sur nos étagères. Inutilisés, déjà lus, invasifs, beaucoup souhaitent s’en séparer. Déchirement pour les uns, bon débarras pour les autres : dans les deux cas, savoir quoi en faire n’est pas évident. Pour les bibliophiles qui refusent de les jeter et qui ne veulent pas les vendre, il existe toutefois des solutions.

Un réseau social littéraire

La solution la plus informelle est sans doute l’application Booxup (disponible gratuitement sur Apple et Android). À la façon d'un réseau social littéraire, Booxup met en relation des personnes souhaitant prêter, donner ou échanger leurs livres.
 
Les utilisateurs enregistrent sur leur profil les livres qu’ils souhaitent mettre à disposition en scannant leur code-barre ou en saisissant leur titre. Grâce à un système de géolocalisation, les membres peuvent repérer les livres les plus proches de chez eux et envoyer un message à leur propriétaire pour en parler ou lui proposer un échange.
 
Créée en 2015 par deux entrepreneurs français, David Mennesson et Robin Sappe, l’application compte plus de 10 000 utilisateurs et 30 000 livres enregistrés. À la rentrée, Booxup intègrera un système d’achat de livres. Les créateurs de l’application songent aussi à élaborer des projets d’édition ou à créer une liseuse Booxup.
 

Tutoriel d'utilisation de Booxup.

La camionnette électrique de l’entreprise fait le tour de la France pour récupérer des livres. (Crédit : Recyclivre.com)
La camionnette électrique de l’entreprise fait le tour de la France pour récupérer des livres. (Crédit : Recyclivre.com)

Les dons de livres

Fondée par David Lorrain en 2008, Recyclivre est une entreprise à caractère social et solidaire. Son principe est d’aller recueillir des dons de livres directement auprès de particuliers, d’associations ou de bibliothèques. Se déplaçant pour des dons d’au moins cent livres, la camionnette électrique de l’entreprise fait le tour de la France. Les livres sont ensuite vendus en ligne.
 
Lorsque Recyclivre reçoit des livres collectés par des associations humanitaires (Emmaüs, Les Apprentis d’Auteuil ou La Croix Rouge), une partie du prix de vente leur est reversée. Sur son site, Recyclivre dit redistribuer 10 % de son chiffre d’affaires net à des associations écologiques ou favorisant l’accès à la culture.
 
Ceux qui n’ont pas cent livres à donner peuvent cependant en déposer moins dans l'une des cinq antennes de l’entreprise en France, à Paris, Bordeaux, Lyon, Lille ou Nantes.
 
Les 10 et 11 septembre prochains, Recyclivre organise un événement à Paris avec l’association Lire et Faire Lire qui promeut les échanges intergénérationnels autour de la lecture. Ces deux journées seront notamment l’occasion de collecter des livres.
 

Il existe également un peu partout des bibliothèques de rue aménagées par des associations ou des collectivités locales. (Crédit : Pixabay)
Il existe également un peu partout des bibliothèques de rue aménagées par des associations ou des collectivités locales. (Crédit : Pixabay)

Faire voyager son livre

Abandonner un livre peut être une preuve d’amour à son égard : c’est la philosophie du BookCrossing, "passe-livre" ou "livre voyageur" en français. Le principe : faire voyager son livre en le relâchant dans la nature. En s’inscrivant sur le site de BookCrossing, les lecteurs peuvent imprimer une étiquette à coller sur un livre, avant de le laisser quelque part. L’étiquette comporte un numéro d’identification unique à saisir sur le site. Ceux qui récupèrent le livre peuvent ainsi écrire un mot en ligne à l’intention du propriétaire originel. Chacun peut ensuite suivre les trajets du livre…
 
Pour trouver plus facilement ces livres abandonnés, les membres peuvent effectuer une recherche par ville et pays sur le site.
 
Il y aurait déjà 1,6 million d’utilisateurs actifs et plus de onze millions de livres enregistrés dans 132 pays selon BookCrossing. Même si le site a construit une communauté qui se réunit parfois à l’occasion d’événements, le sort de beaucoup de livres demeure inconnu. Selon BookCrossing, seulement 20 à 25 % des livres abandonnés sont ensuite officiellement marqués comme "attrapés" sur le site.
 
Dans la même idée, il existe également un peu partout des bibliothèques de rue aménagées par des associations ou des collectivités locales. L’association Les Livres des rues a commencé à répertorier ces lieux sur une carte, encore loin d’être exhaustive.

Troquer ses livres inutilisés contre d'autres

Fausse solution pour faire de la place chez soi : troquer ses livres inutilisés contre d’autres. Bibliotroc, Booktroc ou encore Pochetroc  : il existe de nombreux sites d’échange de biens culturels. La plupart d’entre eux fonctionnent à partir d’un système de points, parfois avec un abonnement payant (entre 15 et 17 euros). Sur ces sites, vous pouvez mettre des livres à disposition des autres membres. En envoyant un livre, vous gagnez ensuite des points qui permettent d’acquérir des livres auprès d’autres membres du site.
 
Il existe une dernière solution, plus extrême : mutiler son livre pour en faire un objet de décoration. Des blogs sur le bricolage et le site d’inspiration Pinterest regorgent d’idées pour transformer vos livres en bibelots, pots de fleurs ou autres créations. Une forme de taxidermie littéraire pour se débarrasser d’un livre, tout en le gardant près de soi...
 






Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 31 Mai 2017 - 15:48 We Demain fête ses cinq ans !



Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE