Débats, opinions

Élections européennes : Espoirs verts

Édito. Par François Siegel, cofondateur et directeur de la rédaction de We Demain.

Par François Siegel I Publié le 27 Mai 2019


(Crédit : Shutterstock)
(Crédit : Shutterstock)
Dans une poussée populiste généralisée mais contenue, notons et gravons que la France s’offre le luxe de faire partie des pays européens ayant le plus exprimé ses suffrages en faveur d’un parti populiste xénophobe et anti européen. Chez nous plus que les autres.
 
Pendant ce temps, en Espagne au Portugal, malgré des questions migratoires identiques aux nôtres, les socialistes progressent et les populistes régressent dans ce scrutin marqué en général par l’effondrement des grands partis de gouvernement. Marqué aussi par une participation en hausse face à l’effondrement annoncé par les instituts de sondages.

Autre – et non des moindres – grand phénomène de ce scrutin, la poussée des partis verts en Irlande en Allemagne en Finlande. Chez nous, Yannick Jadot le presque inconnu, refusant toutes les alliances, a réussi à propulser EELV troisième force. En position numéro 3 sur sa liste est un personnage que nous connaissons bien Damien Carême maire de Grande-Synthe, l’homme à qui nous demandions dans notre numéro 24 pourquoi la France n’était pas administrée comme sa ville ?

Les jeunes, quant à eux, ont prolongé leurs nombreuses marches pour le climat jusqu'aux urnes ce dimanche, envoyant par cet acte citoyen 70 députés verts porteurs d’une dynamique d’espoir. Enfin.
 
En ce jour de sortie de notre numéro 26 la couverture illustrée par Zep ("Les enfants à l’assaut du vieux monde") vient à point nommé soutenir ce message de changement que nous appelons sans relâche depuis le premier jour de notre publication.
 
 
 












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile