wedemain.fr
En savoir plus
Twitter
Rss
Ma maison demain

En Écosse, la montée des océans mise en lumière par des artistes

Sur une île écossaise, deux artistes ont conçu une œuvre poétique pour sensibiliser au réchauffement climatique. Ils ont installé une ligne lumineuse qui figure la possible montée des eaux.

Par I Publié le 27 Mars 2019


Les lignes lumineuses représentent le futur niveau de l'océan, si la calotte glaciaire de l'Antarctique disparaît. (Crédit : Lines (57° 59´N, 7° 16´W))
Les lignes lumineuses représentent le futur niveau de l'océan, si la calotte glaciaire de l'Antarctique disparaît. (Crédit : Lines (57° 59´N, 7° 16´W))
Nantes, La Rochelle ou encore Bordeaux sous les eaux… C’est ce qui pourrait arriver dans les siècles à venir dans le pire des scénarios. Pour montrer d’une manière concrète et poétique les risques liés au réchauffement climatique, deux artistes finlandais ont installé une ligne lumineuse dans le village de Lochmaddy, sur l’île de North Uist en Écosse, autour du centre des arts Taigh Chearsabhagh Museum & Arts Centre à Lochmaddy.

Cette installation, baptisée Lines (57° 59´N, 7° 16´W) et imaginée par Timo Aho et Pekka Niittyvirta, figure la montée des océans.

"L'art a la capacité de faire passer des idées complexes, des concepts et des données scientifiques quand on est à court de mots", soulignent les artistes sur le site du centre artistique.

Conçue à l'aide d'ampoule LED basse énergie, la ligne est reliée à des capteurs et s'illumine uniquement quand la marée monte, une façon de souligner les interactions entre les hommes et la nature.

Pourquoi avoir choisi l’île de North Uist pour cette installation ? Ce travail est "particulièrement pertinent dans un village qui ne peut pas se développer du fait de la montée des eaux et des tempêtes", précise Timo Aho.

L' installation est en place jusqu'au 31 août 2019. 
 



D’après une étude menée par un collectif de 84 scientifiques et publiée dans la revue scientifique Nature l’été dernier, la fonte des glaces de l’Antarctique a été multipliée par six depuis 1997. Si la calotte glaciaire venait à fondre entièrement, le niveau des océans augmenterait de 60 mètres, engloutissant les villes de New York, Buenos Aires, Lisbonne ou encore la côte ouest française. 
 
Nous en sommes encore loin, mais cette installation artistique permet de prendre conscience des risques à venir.

Pour avoir une idée plus précise de ces risques, le développeur Alex Tingle avait de son côté mis en ligne l'été dernier une carte interactive et accessible à tous, se basant sur des données collectées par la Nasa.






[INFO PARTENAIRE]
Envie d'en savoir plus sur la maison de demain, d'explorer les nombreuses mutations qui parcourent le monde de l'habitat, de mettre en place des solutions pour mieux vivre chez soi ?



wedemain.fr sur votre mobile