Connectez-vous S'inscrire
Société-Économie

En Inde, une nouvelle école veut apprendre aux élèves à être heureux

Par Léna Hespel I Publié le 6 Mars 2018

Inspirés de la méthode Montessori, deux entrepreneurs indiens vont ouvrir une nouvelle école qui place le bonheur au centre de l'enseignement. Emploi du temps, emplacement, architecture de l’école, tout est pensé pour que les élèves s’y sentent bien.


Maquette de la future école vue du ciel (Crédit : Kurani)
Maquette de la future école vue du ciel (Crédit : Kurani)
À Riverbend School, oubliez les salles de classes avec une trentaine d’élèves en rang d’oignon écoutant sagement le professeur au tableau. Ici, l’enseignement se concentre sur le bonheur des élèves, ce qui nécessite quelques aménagements...
 
L’école est située dans une zone rurale, près de Chennai, au Sud-Est de l’Inde, entre des terres agricoles et l’océan. Elle devrait accueillir en 2020 environ 300 élèves, entre 11 et 18 ans. Ils vivront sur le campus la semaine et rentreront chez eux chaque week-end.
 
Dans l’enseignement conventionnel, la priorité est généralement que les enfants emmagasinent le plus d'informations possible. Ensuite qu'ils acquièrent des compétences. Puis, en dernier, l'école se soucie du caractère et de la personnalité des élèves. Dans cette école indienne à la pédagogie inspirée de la méthode Montessori, apprendre à être heureux est la priorité. Transmettre des savoirs arrive en second, affirment ses concepteurs.
 
Les enfants peuvent choisir les cours qu'ils souhaitent suivre. Méditation ou basketball le matin, suivi de littérature indienne, ou d'un cours de code informatique l'après-midi, tout est selon le désir des élèves.

Etude américaine

Comment l’architecture peut-elle favoriser le bonheur ? C’est la question que s’est posé l’architecte Danish Kurani en charge avec son équipe de l'aménagement des bâtiments. Inspiré par une célèbre étude de l'Université de Harvard, selon laquelle le bonheur dépend de la qualité des relations sociales, l'architecte a conçu l'école sur le modèle d'un village afin de faciliter la rencontre et de renforcer les liens entre personnes.
 


 

« Ce n’est pas une école pour tout le monde »

Mais selon Kiran Reddy, co-fondateur de l’école, ce type de pédagogie n’est pas pertinent pour tous les enfants. Et, par ailleurs, certains parents indiens ne seront pas à l’aise avec cette approche. Aucun chiffre n'a été communiqué vis-à-vis des frais d'admission.
 
La construction de l’école commence cette année et devrait être terminée pour 2020 au plus tard. Une équipe de chercheurs universitaires y sera présente pour étudier l'efficacité de sa pédagogie alternative. Les fondateurs espèrent que l’initiative inspirera d’autres projets.









WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE