wedemain.fr
En savoir plus

Ma maison demain

Et si on mettait une maison de retraite dans chaque immeuble ?

Par Alice Pouyat I Publié le 18 Mai 2018

Un rapport du Comité consultatif national d’éthique dénonce la "ghettoïsation" grandissante des personnes âgées et propose de mieux les intégrer dans la société. Par exemple en leur offrant un place dans les immeubles neufs.


Redonner le moral aux personnes âgées, un enjeu de société, souligne le rapport (Crédit : Shutterstock)
Redonner le moral aux personnes âgées, un enjeu de société, souligne le rapport (Crédit : Shutterstock)
Comment mettre fin à l’exclusion des personnes âgées ? Dans un avis sur les enjeux du vieillissement en France rendu public mercredi, le Comité consultatif national d'éthique (CCNE) lance un cri d’alarme. Les Sages dressent un constat cinglant des conditions de vie des aînés en France et appellent à changer la donne.
 
Ils dénoncent une “dénégation collective" du vieillissement, qui se mue en "stigmatisation" et "maltraitance". Ils pointent notamment la mise à l’écart et le regroupement des personnes âgées dans des maisons de retraite, une "ghettoïsation" et une "négation du vivre ensemble",  sources de souffrance pour les séniors et leurs accompagnants .

Habitats intergénérationnels

Face à ce constat, les Sages jugent "urgent" de mieux les intégrer dans la société, "de créer de nouvelles formes de solidarité et d'accompagnement".  Et encouragent les politiques à diversifier les alternatives aux maisons de retraite médicalisées.
 
Une des pistes, la plus novatrice : inciter les promoteurs à réserver, dans tous les immeubles neufs, les premiers étages pour y installer des petites maisons de retraite. Une façon d'insuffler de la mixité qui s’inspire de ce qui se fait déjà pour les logements sociaux.

Ils vantent aussi l'habitat intergénérationnel, et les maisons autogérées par les personnes âgées elles-mêmes, comme cette coopérative d'habitants évoquée sur notre site.

La France, championne de la dépression des seniors

Le changement, évidemment, n’est pas simple. L’idée de réserver des places aux personnes âgées dans les logements neufs est déjà jugée irréaliste par certains professionnels de l'immobilier.
 
Une chose est sûre, le changement est urgent pour répondre à la crise que traversent les maisons de retraite, déjà mise en lumière par les grèves des mois de janvier et mars dernier.
 
Aujourd'hui, près de 600.000 personnes vivent en Ephad, de plus en plus saturés. De 1,5 million en France, les plus de 85 ans devraient être 5 millions en 2050. Autre chiffre frappant : "Dans les Ehpad, 40% des résidents présentent un syndrome dépressif", souligne le psychiatre Pierre Vandel dans l’avis. Qui rappelle aussi que "La France a le triste privilège d'avoir, au sein de la communauté européenne, le taux le plus élevé de suicide des personnes âgées de plus de 75 ans".
 






[INFO PARTENAIRE]
Et si votre maison était une source de création où tout devient possible? Un lieu où vous avez le pouvoir d'imaginer, de faire... Selon vos goûts et vos envies.
Avec les solutions et l'accompagnement Leroy Merlin, vos projets vont plus loin.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE