Politique

États-Unis : six espoirs démocrates prêts à défier Trump

Les prochaines élections présidentielles américaines se tiendront le 3 novembre 2020 et les démocrates s'y préparent déjà. Voici six étoiles montantes qui s'affronteront lors des primaires. Et qui pourraient succéder à Donald Trump.

Par Albane Guichard I Publié le 25 Avril 2019


Joe Biden, vice-président sous Barack Obama, vient d'officialiser sa candidature à l'investiture démocrate ce jeudi, et il est déjà en tête des sondages.

Derrière lui, on retrouve l'infatigable Bernie Sanders, la sénatrice Elizabeth Warren, qui avait refusé de candidater en 2016, ou la sénatrice Kamala Harris. Au total, une vingtaine de candidats sont déjà déclarés pour les primaires du parti démocrate (14 hommes, 6 femmes), prévues entre le 3 février et le 16 juin 2020.

Parmi eux, on trouve aussi de nouveaux visages, bien décidés à prendre la relève, et à affronter Donald Trump s'il se représente. Tour de table de ces étoiles montantes.
 

(Crédit : United States Congress)
(Crédit : United States Congress)

Cory Booker, le Barack Obama 2.0

Âge : 49 ans
Situation familiale : en couple
Ville d'origine : Newark, New Jersey
Nombre d'années en politique : 17
Date d'annonce de candidature : 1er février 2019
 
Très médiatisé, souvent comparé à Barack Obama, Cory Booker rêve de rassembler une Amérique morcelée. L'ancien footballeur américain apporte un peu de fraicheur dans le paysage politique américain : vegan, adepte des réseaux sociaux (4 millions d'abonnés sur Twitter), c'est le seul candidat qui n'est pas marié (il a récemment annoncé être en couple avec l'actrice Rosario Dawson.) 
 
S'il est élu, Cory Booker prévoit de légaliser le cannabis et de réformer le système judiciaire pour empêcher les discriminations raciales. Il soutien le Green New Deal et a signé le plan de système de santé universel Medicare for All.

Pour lisser l'inégale répartition des richesses, Cory Booker propose d'ouvrir un livret bancaire à chaque enfant américain, avec 1000 $ comme somme de départ. Jusqu'à 2000 $ y seraient rajoutés chaque année, selon les revenus des parents. Ce livret, bloqué jusqu'à 18 ans, ne pourrait servir qu'à financer des études, acheter une maison ou préparer sa retraite.

CV : 
  • 2006 à 2013 : Maire de Newark dans le New Jersey
  • 2013 : Élu au Sénat des États-Unis
     

(Crédit : propriété de Beto O'Rourke)
(Crédit : propriété de Beto O'Rourke)

Beto O'Rourke, la rock-star du Texas

Âge : 46 ans
Situation familiale : marié, 3 enfants
Ville d'origine : El Paso, Texas
Nombre d'années en politique : 14
Date d'annonce de candidature : 14 mars 2019
 
Beto O'Rourke a fait de l'immigration son cheval de bataille. Il a vécu toute sa vie dans la ville frontalière d'El Paso au Texas et compte faire abattre le mur déjà existant avec le Mexique s'il est élu.

Sur la question du climat, Beto O'Rourke soutien le Green New Deal et les accords de Paris, mais il n'a pas voulu signer le No Fossil Fuel Money Pledge, un pacte pour refuser le soutien financier des grandes entreprises d'énergies fossiles.

Contrairement à de nombreux candidats démocrates, Beto O'Rourke ne défend pas le système de santé universel Medicare for All mais lui préfère un autre système, Medicare for America, qui permettrait aux Américains de conserver leur assurance privée s'ils en sont satisfaits.
 
CV :
  • 1999 : Cofonde l'entreprise Stant Street Technology.
  • 2005 à 2011 : Conseiller municipal d'El Paso.
  • 2013 à 2019 : Élu à la Chambre des représentants pour le 16e district du Texas.
  • 2018 : Fait campagne pour un siège au Sénat face à Ted Cruz au Texas. Il perd à 3 points d'écart. 
     

(Crédit : propriété de Pete Buttigieg)
(Crédit : propriété de Pete Buttigieg)

Pete Buttigieg, le candidat des millenials

Âge : 37 ans
Situation familiale : marié
Ville d'origine : South Bend, Indiana
Nombre d'années en politique : 17
Date d'annonce de candidature : 14 avril 2019

Son nom est imprononçable et pourtant, il est sur toutes les lèvres. Cet ancien officier des renseignements dans la marine est le plus jeune des candidats démocrates. Il fait parti de la génération Y, marquée par la fusillade scolaire de Columbine en 1999.
 
Dans son programme, Pete Buttigieg annonce vouloir abolir le collège électoral et agrandir la Cour suprême à 15 juges. S'il est élu, Pete Buttigieg deviendrait le premier candidat présidentiel ouvertement gay aux États-Unis.

Il a apporté son soutien au Green New Deal et a signé le pacte No Fossil Fuel Money. Il n'est pas en faveur du Medicare for All, qui implique d'éliminer les assurances privées, mais souhaite ajouter une option d'assurance santé public pour les citoyens américains qui le souhaitent.

CV :
  • 2007 à 2010 : Consultant au cabinet de conseil McKinsey & Company.
  • 2009 : Rejoint la réserve de la marine américaine.
  • 2013 : Déployé pendant 7 mois en Afghanistan.
  • Depuis 2011 : Maire de South Bend dans l'Indiana.
     

(Crédit : Mark Kuroda)
(Crédit : Mark Kuroda)

Andrew Yang, l'entrepreneur geek

Âge : 44 ans
Situation familiale : marié, 2 enfants
Ville d'origine : Schenectady, New York
Nombre d'années en politique : 0
Date d'annonce de candidature : 6 novembre 2017

Andrew Yang n'est pas un homme politique, il se range plutôt dans la case "entrepreneur-geek".

Andrew Yang est persuadé que les robots et l'intelligence artificielle sont une menace pour l'emploi. Pour lutter contre la robotisation de l'économie, il propose un revenu universel de 1000 dollars par mois, une idée qui n'est pas sans rappeler celle de Benoît Hamon en France.
 
Il soutient le système de santé universel Medicare for All et veut étendre l'accès aux services pour la santé mentale. Andrew Yang a signé le pacte No Fossil Fuel Money et se prononce en faveur du Green New Deal.
Enfant d'immigrés taïwanais, il veut défendre les Américains d'origine asiatique et les autres minorités.
CV :
  • de 1999 à 2000 : Avocat d'affaires dans un cabinet à New York.
  • 2002 à 2005 : Vice-président de l'entreprise de santé MMF System.
  • 2006 à 2011 : PDG de l'entreprise Manhattan Prep.
  • 2011 : Il créé Venture for America, un fond d'investissement pour les start-ups et jeunes entrepreneurs.
     

(Crédit : United States Congress)
(Crédit : United States Congress)

Tulsi Gabbard, l'hawaïenne qui fait polémique

Âge : 38 ans
Situation familiale : mariée
Ville d'origine : Honolulu, Hawaï
Nombre d'années en politique : 17
Date d'annonce de candidature : 2 février 2019

Tulsi Gabbard est sûrement la plus controversée des candidats à l'investiture démocrate. Première femme hindoue élue au Congrès, son discours "anti Islam radical" fait polémique auprès des démocrates. Elle a rencontré Bachar el-Assad et était pressentie pour rejoindre le gouvernement Trump en tant qu'ambassadrice aux Nations Unies.

Au début des années 2000, elle était anti-avortement et anti mariage gay. Elle s'est depuis excusée et affirme avoir changé de position suite à ses déploiements militaires dans des pays comme l'Irak. Depuis plusieurs années, elle vote en faveur de l'avortement et des droits de la communauté LGBTQ+.
 
Tulsi Gabbard soutien le système de santé universel Medicare for All. Elle n'a pas signé le Green New Deal, qu'elle trouve trop vague malgré des convictions qu'elle partage, mais a signé le pacte No Fossil Fuel Money.
 
La diminution du budget de l'armée est au cœur de son programme : elle prône le retrait des troupes américaines en Syrie et en Afghanistan.
 
CV :
  • 2002 à 2004 : Élue à la Chambre des représentants d'Hawaï.
  • 2003 : Rejoint l'armée terrestre américaine (déployée en Irak en 2004 et au Koweït en 2008).
  • 2011 à 2012 : Conseillère municipale d'Honolulu à Hawaï.
  • Depuis 2013 : Élue à la Chambre des représentants des États-Unis pour le 2nd district d'Hawaï.
     

(Crédit : Lauren Gerson)
(Crédit : Lauren Gerson)

Julián Castro, l'espoir des latinos

Âge : 44 ans
Situation familiale : marié, 2 enfants
Ville d'origine : San Antonio, Texas
Nombre d'années en politique : 18
Date d'annonce de candidature : 12 janvier 2019

Après avoir grandi dans un quartier pauvre de San Antonio, Julián Castro a intégré de prestigieuses universités dont il est sorti diplômé en sciences politiques, droit et communication. C'est le seul candidat latino et il bénéficie du soutien de la communauté hispanique, très importante aux États-Unis.
 
Sa grand-mère a immigré du Mexique quand elle avait 6 ans. Julian Castro veut mettre fin aux politiques de séparation des familles sans papiers de Donald Trump et suggère un droit vers la citoyenneté pour les migrants sur le sol américain.
 
Fervent défenseur du Medicare for All, il affirme que mettre en place un système de santé universel sera sa priorité s'il est élu. Il soutient le Green New Deal et les accords de Paris, dont Trump a signé la sortie des États-Unis.

CV :
  • 2009 à 2014 : maire de San Antonio au Texas.
  • 2012 : Il est choisi pour être le keynote speaker (conférencier) de la convention nationale du Parti Démocrate
  • 2014 à 2017 : Secrétaire au Logement et au Développement Urbain dans le gouvernement Obama.
     

Alexandria Occasio-Cortez, espoir pour 2024

De nombreux américains souhaitent voir Alexandria Occasio-Cortez - plus jeune sénatrice jamais élue et porteuse du Green New Deal - représenter le Parti Démocrate en 2020. Mais la Constitution des États-Unis fixe une limite d'âge à 35 ans pour être président(e) et la sénatrice n'en a que 29. Elle devra donc patienter quelques années. Certains prédisent déjà sa victoire en 2024.












Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile