2030


Pourquoi 2030 ?

Parce que cette année marque le point d’aboutissement utilisé pour signifier l’atteinte des objectifs des convergences. Intelligence artificielle, véhicules électriques et autonomes, transition énergétique, priorités environnementales : 2030 sera un point de passage sinon d’aboutissement,
le moment où le XXe siècle sera véritablement entré dans le XXIe.


EDITO

"2030", la newsletter qui permet d’anticiper le futur à travers les meilleurs travaux de prospective. Elle se nourrit d’un réseau international d’excellence dans l’objectif simple de vous fournir un outil d’accès rapide aux grandes évolutions du monde. Celles-ci sont en effet la trame qui structure la feuille de route des entreprises à ambition globale.



Évolution conflictuelle du triptyque faim, migrations, aide humanitaire à horizon 2030

Marc Giget

Après des progrès spectaculaires, la réduction de la faim dans le monde à horizon 2030 se heurte à un monde déstructuré et moins empathique.


La réduction de la faim dans le monde a été un des grands succès des 25 dernières années, avec une chute de moitié de la population mondiale souffrant de faim (de 24% en 1990 à 12% en 2015). Mais compte tenu de la croissance de la population, cela fait encore plus de 750 millions de personnes souffrant actuellement de la faim (contre un milliard en 1990).
De ce fait, l'objectif d’éradication de la faim dans le monde, qui figure dans les objectifs de développement humain durable de l’ONU à 2030 a peu de chances d’être atteint.

Une quinzaine de variables clefs d’évolution de la faim sont identifiées : urbanisation accélérée, changement climatique, désastres naturels, croissance déséquilibrée de la population, inégalités persistantes, intégration des marchés, besoins en capitaux, accessibilité des marchés, dépendance à l’agriculture dans le GNP, aide humanitaire et au développement, accès à la propriété agricole,
productivité agricole, déséquilibres import/export, assolements et utilisation des terres, règles de l’agrobusiness international.

De nombreuses incertitudes viennent également affecter l’évolution de l’accès à la nourriture : conflits, accès des femmes à l’éducation, politiques énergétiques et alimentaires, gestion de la transition climatique, évolution des prix des matières
premières agricoles et pouvoir d’achat, protectionnisme et crises financières.

L’étude « An Outlook on Hunger, a scenario analysis of the drivers of hunger through 2030 » d’IRIS et d’Action against hunger analyse de façon approfondie les variables clefs et scenarios d’évolution de la faim dans le monde à horizon 2030.

Les auteurs débouchent sur 5 scénarios :
  • Un correspondant à la poursuite de la tendance actuelle : amélioration régulière lente mais fragile.
  • Deux scénarios optimistes : croissance globale forte et équitable, accélération du développement des pays émergents.
  • Deux scénarios pessimistes :  creusement de la rupture pays développé - pays pauvres,  crise systémique.

An Outlook on Hunger, a scenario analysis of the drivers of hunger through 2030 - IRIS et d’Action against hunger.
À télécharger ici : http://www.iris-france.org/wp-content/uploads/2017/10/Hunger-an-outlook-to- 2030.compressed.pdf