Connectez-vous S'inscrire

Ex-usine de dentifrice, le château de Nanterre devient un tiers-lieu dédié à l’alimentation

Par I Publié le 18 Avril 2017

Cuisines partagées, incubateur de start-up, espace de restauration et jardins dédiés à la permaculture... en juillet, le château de Nanterre ouvrira ses portes aux acteurs de l’alimentation durable et solidaire.


Le château de Nanterre, ancienne fabrique de dentifrice, est classé monument historique (Crédit : Etic)
Le château de Nanterre, ancienne fabrique de dentifrice, est classé monument historique (Crédit : Etic)
Cet été, le château de Nanterre — en friche depuis une dizaine d’années — deviendra un lieu de transition écologique en matière d’alimentation. C’est Etic, une société dédiée aux acteurs du changement social, qui s’occupe, depuis juin 2016, de la rénovation et de l’aménagement de cet ancien bâtiment industriel classé monument historique.

Une affiche de la marque de dentifrice du docteur Pierre (Crédit : flickr)
Une affiche de la marque de dentifrice du docteur Pierre (Crédit : flickr)
Au début du XXe siècle, l'endroit abrite une fabrique de dentifrice fondée par Pierre Mussot, alias docteur Pierre. Dans les années 1970, il voit s'installer la marque de puériculture et de vêtements Natalys, avant d'être déserté en 2006.

Dans cet espace de 2 000 m² , on y trouvera des  bureaux privatifs ainsi qu’un espace de coworking ouverts à des entreprises ayant un impact social et environnemental positif dans le domaine de l’alimentation.

Un incubateur de 450 m2, géré par United Kitchens, proposera à des cuisiniers éco-responsables de partager des cuisines professionnelles. Le lieu sera également ouvert au grand public qui pourra se familiariser avec les bonnes pratiques alimentaires et la transition écologique, grâce à des ateliers culinaires.

La start-up Foodentropie — déjà présente au château de Nanterre aux côtés de United Kitchens — organisera, entre autres, des séminaires dédiés à l’alimentation durable. Elle donnera la possibilité à de jeunes chefs, n’ayant pas leur propre espace, de se faire connaître des visiteurs, grâce à la mise en place d’une aire de restauration durable ouverte sept jours sur sept.

Pour sensibiliser les visiteurs à la biodiversité et à la permaculture, le parc de 6 000 m² accueillera, quant à lui, des espaces de maraîchage, des ruches, un poulailler et des bacs à compost.

Un jardin thérapeutique de 850 m² sera confié à l’association Endat, qui prend en charge des personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, approvisionnera l’aire de restauration et l’épicerie du Château.

Ouvert au public, la visite de ce château de Nanterre est une idée de balade originale pour l'été.





Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE