Société-Économie

Femmes entrepreneurs : des réseaux associatifs pour vous aider à vous lancer

Par Hannibal Watchi I Publié le 8 Mars 2018

Avec un record de 6 950 projets soutenus en 2017, Initiative France reste le premier réseau de financement des femmes entrepreneurs au niveau national. L'occasion de revenir sur le fonctionnement de ces structures qui mettent un point d'honneur à rétablir la parité homme-femme dans l'entrepreneuriat.


Les femmes sont de plus en plus présentes dans l'entrepreneuriat (Crédit : DR)
Les femmes sont de plus en plus présentes dans l'entrepreneuriat (Crédit : DR)
"En 2011, au retour de mon congé de maternité, j'ai été mise à la porte par mon employeur sans raisons apparentes après six années d'emploi à temps plein". C'est ainsi qu'Aude Dommange, parisienne, mère de trois enfants, témoigne d'une certaine réalité du monde professionnel en France, celle où les femmes ont plus de difficultés que les hommes à trouver leur place en entreprises.

Heureusement, les citoyens de l'Hexagone ne sont pas insensibles à la problématique et ont fait de l'égalité des sexes dans le travail l'un des défis sociétaux les plus urgents à remporter. Aujourd'hui, plusieurs structures publiques offrent de réelles solutions aux femmes désireuses d'indépendance. L'entrepreneuriat est une solution. 

"En 2012, après avoir hésité pendant plusieurs années, je me suis enfin décidée à lancer ma propre entreprise" explique Aude. Mais un premier obstacle la rendait hésitante : "J'avais lu une étude statistique qui montrait que les banquiers accordaient davantage de crédits aux hommes qu'aux femmes".

C'est alors que lui est venue l'idée de contacter un réseau associatif de financement et s'est vue accordée les fonds suffisants pour lancer son affaire, sous forme de prêt d'honneur à taux 0 %. En plus de l'aide financière, Aude a été accompagnée par des professionnels (Val de Marne Actif Pour l’Initiative) sur toutes les étapes de création de sa boîte. "Ils m'ont beaucoup aidée. On se sent épaulé par des professionnels qui ont l'habitude de voir des entreprises réussir, d'autre se planter"

Aujourd'hui, Aude possède 80 % des parts de son entreprise Cocarde Verte dont elle est présidente, spécialisée dans la fabrication de coussins 100 % bio en balles de céréales et autres produits bio. 

Les réseaux associatifs, alliés des femmes entrepreneurs

Initiative France est le premier réseau associatif de financement des femmes entrepreneurs au niveau national, avec presque 7 000 femmes accompagnées en 2017. En Île-de-France, 481 entreprises créées par des femmes cette même année ont été accompagnées et financées par le réseau, ce qui représente 38% des créations d'entreprises féminines de la région. Leur objectif est de développer la culture de l'entrepreneuriat, d'encourager une nouvelle vision de l'entreprise et de créer un climat propice à la prise de risque par les femmes. 

Baptiste Journet, délégué général adjoint d’Initiative Plaine Commune, rappelle cependant que l'objectif de tel réseau est d'accompagner tous les entrepreneurs, homme ou femme, en ciblant en priorité ceux qui n'ont pas les fonds suffisants pour démarrer leurs projets. Dans le monde de l'entreprise, le sexe n'est pas un argument.

En revanche, pour les femmes, Initiative organise tous les ans le plus grand concours régional d'entrepreneuriat féminin : Créatrice d'Avenir. "C'est par le biais de ces évènements que l'on valorise la capacité des femmes à créer des projets" explique Baptiste. Et l'initiative semble porter ses fruits, puisque "sur toutes les plateformes Initiative présentes en France ( 222 au total, ndlr.) on observe des statistiques en hausse, il y a de plus en plus d'entreprises portées par des femmes".

Le directeur général d'Initiative Plaine Commune remarque également que désormais tous les secteurs sont accessibles. Alors qu'autrefois le secteur de l'industrie était principalement masculin, les femmes n'ont plus peur d'y investir. Autre observation marquante : "Le taux de réussite dans le lancement d'une entreprise est exactement le même chez les hommes que chez les femmes, ce qui démonte pas mal d'idées reçues".

S'ils ont un message à faire passer aux futures femmes entrepreneurs, c'est de ne pas hésiter à se lancer. Aude et Baptiste s'accordent à dire que l'argument dévalorisant "je suis une femme, je ne vais pas réussir" est désuet. De nombreux combats pour la parité femme-homme dans le travail restent à mener, mais le bilan de ces dernières années est plutôt positif.
 




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE