Tech-Sciences

Franprix teste un robot livreur de courses à Paris

La start-up TwinswHeel a créé un robot autonome capable de suivre quelqu'un pour lui livrer des courses. Ce droïde est actuellement testé dans un Franprix du XIIIe arrondissement de Paris.

Par Albane Guichard I Publié le 7 Juin 2019


Le robot de TwinswHeel est testé dans un Franprix du XIIIe arrondissement de Paris pendant 6 mois (Crédit : Albane Guichard / We Demain)
Le robot de TwinswHeel est testé dans un Franprix du XIIIe arrondissement de Paris pendant 6 mois (Crédit : Albane Guichard / We Demain)
Son créateur s'est inspiré du droïde de Star Wars, mais il n'a pas vraiment l'allure de R2D2. Le robot livreur de la start-up TwinswHeel est une grosse boîte entourée de deux grosses roues et surmontée d'un gyrophare.

Ce design simpliste - voire un peu brut de décoffrage - cache un système d'intelligence artificielle capable, grâce à différents capteurs (caméras 2D et 3D, ultrasons, lasers...), de reconnaître une personne et de la suivre en s'adaptant à son environnement.

Lire aussi : Le droïde industriel et livreur du futur s'appelle TwinswHeel.

"Follow", un robot intelligent

Ce droïde est en ce moment testé sur le terrain dans un Franprix parisien, pour aider les personnes âgées et à mobilité réduite à faire leurs courses. Le caisson peut contenir jusqu'à 40 kilogrammes de provisions.

Le client n'a qu'à appuyer sur le bouton "Follow me" et le petit robot le suit partout dans le magasin et jusqu'à son domicile. "Follow", est d'ailleurs le surnom donné par l'équipe Franprix à ce droïde livreur, et suiveur.

À chaque fin de journée d'utilisation, le robot est déchargé sur un cloud où sont transférées les informations apprises dans la journée, comme la position des rayons, des caisses, la silhouette d'un chien ou celle d'une voiture. Plus il roule, plus il devient intelligent et adapté à son environnement.

Les données de reconnaissance visuelle des clients, ne sont, elles, pas conservées.

Pas encore autorisé en France

À Montpellier, un programme d'expérimentation de 36 mois va être mise en place dans le centre ville et le quartier d'Antigone pour tester le robot livreur sur un autre terrain. "Follow" y livrera des colis pour la Poste ainsi que des produits frais pour le groupe STEF.

En France, la circulation de robots autonomes dans la rue est interdite pour le moment. Pendant ce premier test de 6 mois, le droïde de TwinswHeel doit donc être accompagné par un opérateur Franprix pour se rendre au domicile d'un client, et en revenir. 

Aux États-Unis, en revanche, déjà huit États ont autorisé l'utilisation de robots livreurs sur les trottoirs et passages piétons. La start-up TwinswHeel et Franprix espèrent que la réglementation française va évoluer sur le sujet.

Mais la question du risque que représentent ces machines roulantes et autonomes se pose, notamment dans les grandes villes où les piétons côtoient déjà trottinettes électriques, hoverboards et gyroroues sur les trottoirs.













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile