Planète

Gaspillage alimentaire : un combat à l’aveugle ?

Par Hannibal Watchi I Publié le 2 Mai 2018

Chaque année en France, 10 millions de tonnes d'aliments consommables partent à la poubelle, soit une perte de 16 milliards d'euros. La lutte contre le gaspillage alimentaire est engagée depuis 2013 par l'État, mais il est pour l'instant impossible de dire si elle est efficace ...


Chaque année sur la planète, 1,3 milliard de tonnes d'aliments sont jetées alors qu'une personne sur neuf souffre de malnutrition (Crédit photo : Pixabay)
Chaque année sur la planète, 1,3 milliard de tonnes d'aliments sont jetées alors qu'une personne sur neuf souffre de malnutrition (Crédit photo : Pixabay)
La France parviendra-t-elle à réduire de moitié le gaspillage alimentaire à l’horizon 2025 ? Personne n’est en mesure de se prononcer, et pour cause : il n’existe, pour l’heure, aucun indicateur fiable qui permette de suivre l’avancée de la lutte contre le gaspillage alimentaire.
 
C’est pourquoi la quantification du gaspillage alimentaire est devenu l’un des objectifs que s’est donné l’État en 2017, après avoir signé le deuxième Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire.  L’Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME) a alors été désignée pour mener à bien la mission.
 
"Deux objectifs d'ici 2020: suivre de près l’avancée de notre objectif national (réduire de moitié d’ici 2025, ndlr.) et permettre à chaque acteur de disposer d’un système d’observation pérenne pour voir s’il va lui aussi dans le bon sens, s’il progresse" explique Laurence Gouthière, pilote en chef du groupe de travail opérationnel "Indicateurs et mesure du gaspillage" à l’ADEME.

"Ce n'est pas gagné", avoue toutefois Laurence. "La grande difficulté est de récolter l'information auprès des différents acteurs car elle est extrêmement diffuse. Il faut trouver un moyen simple de quantifier le gaspillage alimentaire, à toutes les étapes de vie du produit, et que tous les acteurs (restaurants, hôpitaux, grandes distributions, etc) soient en mesure de faire remonter leurs données."

D'autant plus que la démarche devra être volontaire : "Rien n'oblige les acteurs à faire remonter leurs données. C'est un effet d'entraînement entre les acteurs qui se sont engagés auprès du Pacte, qui doivent derrière entraîner leurs adhérents à jouer le jeu pour ainsi rendre des comptes nationaux."

Au total, 55 acteurs et 5 ministères collaborent, parmi lesquels Intermarché, l'Association Nationale des Industries Agro-alimentaires (ANIA) ou encore Les Restos du coeur. D'ici fin 2018, l'ADEME devra statuer sur les indicateurs qui devront être utilisés. Fin 2019, l'agence devra choisir les outils nécessaires à déployer pour la collecte des données (internet n'est pas une solution commise d'office).

Les chiffres vertigineux sur le gaspillage alimentaire en France (Crédit photo : Ademe)
Les chiffres vertigineux sur le gaspillage alimentaire en France (Crédit photo : Ademe)

Le gaspillage, une affaire (récente) d'État

Bien que la lutte contre le gaspillage alimentaire puisse paraître omniprésente dans l’esprit des citoyens, ce n’est que depuis 2013 que le gouvernement en a fait l'une de ses préoccupations majeures. Plus tôt dans l’année, l’UNESCO sortait un chiffre qui marqua les esprits : un tiers de la production mondiale est gaspillée chaque année.

Depuis, les projets "de bon sens" ne cessent de se multiplier. Les acteurs des différents secteurs de l'alimentation (production, transformation, distribution) semblent tous déterminés à en finir avec cette honteuse tendance qu'est le gaspillage.

Les consommateurs, qui gaspillent 29 kg d'aliments par an et par tête en moyenne, adoptent eux aussi de nouvelles habitudes alimentaires plus respectueuses. Pour Laurence, la société est bel et bien en transition :
"Je donne souvent l'exemple du doggybag. Il y a 5 ans, personne n'osait demander de récupérer son repas. Maintenant c'est l'inverse : si on ne le demande pas on se fait voir comme une personne non consciencieuse, non soucieuse du gaspillage" 

Comment lutter contre le gaspillage ? Retrouvez nos articles sur cette thématique :







WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE