Connectez-vous S'inscrire
We Demain, une revue pour changer d'époque
Société

Jeunesse de France, es-tu heureuse ? Générations Cobayes mène l'enquête

Par Pauline Jallon I Publié le 20 Septembre 2016

Parfois jugée désinvestie du travail et de la vie publique, la génération Y n'est pas vraiment une priorité pour les politiques. Générations Cobayes leur donne la parole avec Que du Bonheur, une enquête pour sonder leur bien-être et cerner leurs préoccupations communes.


Pour l'instant, 70% des participants s'estiment plutôt heureux (Crédit : Capture d'écran/Quedubonheurlenquete.fr)
Pour l'instant, 70% des participants s'estiment plutôt heureux (Crédit : Capture d'écran/Quedubonheurlenquete.fr)
Comment va t-elle, la génération Y ? Est-elle épanouie dans son travail ? Dans sa vie sociale ? Est-elle heureuse, tout simplement ? Cette question n’est pas vraiment au cœur des débats politiques actuels, qui tournent éternellement autour du chômage (avec un grand C) et de la croissance (avec un grand C aussi). Les préoccupations des 18-35 ans semblent cruellement absentes des programmes, alors qu’ils représentent 28 % de la population française en âge de voter.   

100 questions, 8 thématiques essentielles

Dans ce contexte, l’association Générations Cobayes – que l’on connaît pour ses campagnes de sensibilisation à la pollution environnementale et à son impact sur la santé – a décidé de lancer une grande enquête sur le bonheur, intitulée "Que du bonheur". À destination des 18-35 ans, elle s’articule autour de 8 thématiques essentielles : travail, pays, vie sociale, bonheur, loisirs, santé, engagement pour le collectif et cadre de vie.
 
Au total, c’est une centaine de questions qui sont posées. Précises, elles abordent des sujets très concrets, comme par exemple le montant du salaire pour bien vivre, les 3 sujets les plus inquiétants en France en ce moment, ou encore l’impact de la mondialisation sur le bien-être. Toutes ont été élaborées sur la base de 10 entretiens avec des jeunes aux profils variés, en collaboration avec un sociologue. 

Logo de la campagne (Crédit : Quedubonheurlenquete.fr)
Logo de la campagne (Crédit : Quedubonheurlenquete.fr)
Ouverte depuis le 1er septembre, l’enquête a déjà recueilli près de 20 000 réponses. Son objectif : atteindre la barre des 100 000 avant le 31 octobre. Armée des résultats finaux, évidemment confidentiels, l’association rédigera un manifeste du bonheur à destination des décideurs politiques, rendu public le 8 décembre. L'objectif : rendre visibles les revendications des jeunes, et alerter ceux qui nous gouvernent sur l'urgence à écouter leurs préoccupations. Dans le viseur : la présidentielle de 2017. 
 
En attendant, il est déjà possible de consulter les résultats partiels sur le site, et voir où vous vous situez par rapport à vos concitoyens. Et aussi, de diffuser largement l'enquête sur les réseaux sociaux grâce à un kit de communication bien fourni. 




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE