Connectez-vous S'inscrire

L'hologramme de Mélenchon n'avait rien de révolutionnaire, la preuve avec ces trois start-up

Par Grégoire Di Fiore I Publié le 8 Février 2017

La technologie mise en lumière par le dernier meeting de Mélenchon intéresse plusieurs entreprises qui espèrent bouleverser aussi bien l'enseignement que la médecine chirurgicale.


L'apparition en hologramme du candidat à la présidentielle. (Crédit : jlm2017)
L'apparition en hologramme du candidat à la présidentielle. (Crédit : jlm2017)
Dimanche 5 février à Lyon, alors que trois meetings opposaient, dans la même ville, trois candidats à la présidentielle de 2017, l'un d'eux a trouvé le moyen de se démarquer en étant également présent en région parisienne. Jean-Luc Mélenchon, dirigeant de la France insoumise, s'est pour cela offert un hologramme. Devant 5 000 personnes à Aubervilliers, il a offert à cette technologie déjà connue une entrée remarquée dans la vie politique française.

Le candidat de la gauche radicale a beau s'être gargarisé de sa "première mondiale", la technologie qu’il a utilisée n’est pas, à proprement parler, holographique. La société à laquelle il a fait appel, Adrénaline Studio, a remis au goût du jour une recette apparue dans la seconde moitié du XIXe siècle et utilisée dans les théâtres ou les maisons hantées. À Lyon, plusieurs caméras ont capté le vrai Mélenchon dont les images étaient projetées à Paris sur un matériau transparent, incliné à 45 degrés, donnant au spectateur une impression de profondeur 3D. Le montant de la prestation n’a pas été communiqué mais les prix du catalogue de l'entreprise oscillent entre 15 000 et 100 000 euros .

L'avenir de l'hologramme sera-t-il politique ?

L'industrie du divertissement américaine banalisa cette technique lors de spectacles musicaux bien plus coûteux qui réanimèrent Michael Jackson ou Tupac. En France, cela a inspiré un show (le Hit Parade) qui fait alterner les représentations post-mortem de Claude François, Dalida ou Mike Brant.

Mais désormais, plusieurs entreprises développent des hologrammes, c’est-à-dire des images numériques en trois dimensions projetées dans l’espace, qui ont toutes les chances d'intégrer la vie quotidienne. Nécessitant des "boîtes" dont la surface intérieure est tapissée d'un matériau réfléchissant, les applications possibles de ces technologies encore onéreuses sont très diverses. En voici trois qui ont attiré notre attention.

Holusion, l'hologramme multifonction

Holusion propose, pour une somme modique, un hologramme de poche. (Crédit : Holusion )
Holusion propose, pour une somme modique, un hologramme de poche. (Crédit : Holusion )
Alors que la vente en ligne connaît un développement considérable, les hologrammes pourraient, par exemple, nous permettre d’essayer montres et bijoux avant de les acheter. C’est l’horizon désigné par Holusion , une start-up créée en mai 2012 dans le nord de la France et qui propose à la vente des dispositifs holographiques capables de se connecter aux ordinateurs, en forme de triangle ou de boîte rectangulaire.
 
Les moins chers (4 euros) peuvent projeter une image ou une vidéo à partir d’un smartphone ou d’une tablette et les plus coûteux (10 000 euros) offrent davantage de possibilités et une définition plus élevée. L’hologramme est donc appelé, dans l’esprit de ses créateurs, à remplacer le tableau noir des salles de classe ou animer les vitrines des boutiques.

Au Japon, un hologramme pour lutter contre la solitude

Vinclu propose, avec sa Gatebox, un hologramme de compagnie. (Crédit : Gatebox/vinclu inc.)
Vinclu propose, avec sa Gatebox, un hologramme de compagnie. (Crédit : Gatebox/vinclu inc.)
Au pays des robots, l’hologramme s’est déjà taillé une place. Connue pour son taux de célibat élevé (32 % des foyers du pays), l’île du Pacifique développe plus efficacement que partout ailleurs des technologies pour réduire le sentiment d’isolement d’une partie de sa population. La société Vinclu a ainsi mis en vente un objet cylindrique dont l’habitante holographique est capable de réveiller son utilisateur, de converser par SMS avec lui, de lire ses mails, de l’informer sur le trafic, la météo, etc.

Ses créateurs lui ont donné un nom, Azuma Hikari, un âge, 20 ans, des goûts et même une phobie, les insectes. Cet hologramme de compagnie est vendu dans sa Gatebox au prix de 2 400 euros.

Une révolution pour l'imagerie médicale

L'hologramme médical promet une révolution des pratiques chirurgicales. (Crédit : RealView Imaging)
L'hologramme médical promet une révolution des pratiques chirurgicales. (Crédit : RealView Imaging)
La médecine pourrait également profiter du perfectionnement de l’holographie. Une entreprise israélienne a mis au point un appareil conçu pour représenter en hologrammes les organes d’un patient dans leur taille réelle. Baptisé "Holoscope", celui-ci  permet au chirurgien de mieux planifier son intervention. Nul besoin d’une "boîte" : un bras articulé place devant les yeux du praticien un petit écran lui permettant de voir l'opération en réalité augmentée, à la façon des Hololens de Microsoft . Durant l’opération, l’hologramme pourra ainsi apparaître au-dessus du corps du patient et il sera possible pour le médecin d’interagir avec lui à travers des mesures, des coupes ou en le manipulant.
 
La société qui le développe, Real View Imaging, attend actuellement le feu vert de la Food and Drug Administration (ANSM américaine) pour une mise en vente prévue en 2017. Elle a mené une levée de fonds qui a rassemblé 10 millions de dollars.

Les hologrammes vont profondément affecter les manières d'interagir avec notre environnement virtuel. On peut aisément imaginer un film entier tourné avec cette technologie que l'on pourra visionner sous différents angles. L'industrie du jeu-vidéo pourra aussi largement tirer profit de l'holographie...




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE