We Demain, une revue pour changer d'époque

L’industrie alimentaire se détourne en masse des œufs de poules en cage

I Publié le 10 Janvier 2017


"Le temps des poules en cage pourrait bientôt être révolu en France." (Crédit : Suzy Dubot/Public Domain Pictures)
"Le temps des poules en cage pourrait bientôt être révolu en France." (Crédit : Suzy Dubot/Public Domain Pictures)
[Repéré sur Le Monde.fr]

Le temps des poules en cage pourrait bientôt être révolu en France. Lundi 9 janvier, le groupe de grande distribution Les Mousquetaires (Intermarché, Netto, etc.) s’est engagé à cesser de vendre des œufs de gallinacés élevés en batterie d’ici à 2020 sous sa marque propre et d’ici à 2025 pour l’ensemble des fournisseurs de ses rayons.

L’enseigne suit ainsi un mouvement sans précédent qui touche l’ensemble de l’industrie alimentaire : depuis quelques mois, les supermarchés, mais aussi la restauration collective, l’hôtellerie et les fabricants bannissent, à tour de rôle, ces coquilles associées à une souffrance animale dont l’opinion publique ne veut plus.

Lire la suite de l'article.



Abonnez-vous à notre newsletter et, en cadeau de bienvenue, accédez à notre Ebook WE DEMAIN




WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE