Connectez-vous S'inscrire

La Cour pénale internationale affirme sa compétence sur les crimes écologiques

I Publié le 20 Septembre 2016


La Cour de La Haye s'intéressera particulièrement" aux crimes impliquant ou entraînant "des ravages écologiques, l’exploitation illicite de ressources naturelles ou l’expropriation illicite de terrains". (Crédit : Écologie urbaine/Photobanque gratuite torange.biz)
La Cour de La Haye s'intéressera particulièrement" aux crimes impliquant ou entraînant "des ravages écologiques, l’exploitation illicite de ressources naturelles ou l’expropriation illicite de terrains". (Crédit : Écologie urbaine/Photobanque gratuite torange.biz)
[Repéré sur Sciences & Avenir.fr]

Dans un nouveau document de politique générale sur "la sélection et la hiérarchisation des affaires", Fatou Bensouda, procureure générale de la Cour pénale internationale, affirme que son bureau "s'intéressera particulièrement" aux crimes impliquant ou entraînant "des ravages écologiques, l’exploitation illicite de ressources naturelles ou l’expropriation illicite de terrains". Cette décision historique a été saluée par les militants de droits de l'Homme et les écologistes, qui assurent qu'elle pourrait devenir un important moyen de dissuasion pour les milieux d'affaires concernés et les politiques corrompus.

Lire la suite de l'article




Réservé aux abonnés du site.
Accédez à l'intégralité du n°16 de la revue WE DEMAIN

Pas encore abonné ?
Inscrivez-vous gratuitement !





WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE