We life

La marche du pouvoir dans un monde hyperconnecté

CHRONIQUE. "Nouveau pouvoir", par Jeremy Heimans et Henry Timms.

Par I Publié le 22 Février 2019


Découvrez l'intégralité de notre sélection We Books dans la revue We Demain n°25 , disponible en kiosque, en librairie et sur notre boutique en ligne

Octobre 2017 : un million de tweets utilisant le hashtag #MeToo sont postés en quarante-huit heures! Tel un courant, le mouvement se propage, et le monde s’en empare. Quelques mois plus tard, le phénomène viral est devenu mouvement social. 

L’histoire? C’est celle d’Harvey Weinstein, le producteur hollywoodien aux films totalisant 300 nominations aux Oscars, qui a accumulé et dépensé son pouvoir durant des décennies : asseyant le statut dont il se targuait, façonnant le destin d’une industrie entière, ayant la main sur les médias, s’entourant d’une armée d’avocats et... achetant le silence de ses proies.

Jusqu’à ce que les accusations d’agressions, de viols et de violences commises par le magnat soient révélées dans le New York Times et le New Yorker et fassent le tour de la planète en un éclair, réseau social oblige. Si Harvey Weinstein et le système clos et hiérarchique qui l’a soutenu incarnent le pouvoir traditionnel, la chute de l’Américain et ses répercussions sont, elles, révélatrices du fonctionnement même du "nouveau pouvoir".

Les deux auteurs, Jeremy Heimans et Henry Timms, apôtres des systèmes collaboratifs, illustrent ici les nouveaux modèles et nouvelles mentalités nés sous l’ère numérique. Ce nouveau pouvoir multiple, ouvert, participatif, fondé sur le partage, opère comme l’eau ou l’électricité, et acquiert sa force dans le jaillissement pour le meilleur (développe ment éclair de mouvements de solidarité, comme le Ice Bucket Challenge, un défi qui doit être filmé et partagé en vue de lutter contre la maladie de Charcot) comme pour le pire (l’exploitation des réseaux sociaux par l’état islamique ou la pratique de plateformes comme Facebook qui aspirent et revendent à qui le veut les activités quotidiennes de milliards de personnes) ou le futile. Le but de cet essai, à travers les histoires édifiantes d’organisations et d’individus, est de fournir les outils pour utiliser ce nouveau pouvoir à bon escient dans un monde souhaité plus ouvert, démocratique et pluraliste. Passionnant !
   

Nouveau pouvoir , éd. Plon, par Jeremy Heimans et Henry Timms, traduit de l’américain par Stéphane Roques, 456 pages, 23 euros.













Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile