2030


Pourquoi 2030 ?

Parce que cette année marque le point d’aboutissement utilisé pour signifier l’atteinte des objectifs des convergences. Intelligence artificielle, véhicules électriques et autonomes, transition énergétique, priorités environnementales : 2030 sera un point de passage sinon d’aboutissement,
le moment où le XXe siècle sera véritablement entré dans le XXIe.


EDITO

Bienvenue dans ce premier numéro de « 2030 », la newsletter qui permet d’anticiper le futur à travers les meilleurs travaux de prospective. Elle se nourrit d’un réseau international d’excellence dans l’objectif simple de vous fournir un outil d’accès rapide aux grandes évolutions du monde. Celles-ci sont en effet la trame qui structure la feuille de route des entreprises à ambition globale.



La voiture électrique à plus de 50% de part de marché dès 2040 ?

Marc Giget

La dernière édition de l’étude « Electric Vehicle Outlook » est marquée par une très forte révision à la hausse du taux de pénétration des voitures électriques, avec pour la première fois une anticipation à plus de moitié de part de marché des véhicules neufs, soit 55% dès 2040. Les véhicules électriques représenteraient alors 33% des flottes en services.


Avec la diminution du prix des batteries et les économies d’échelle, les véhicules électriques cesseraient d’être subventionnés vers 2024/2025 dans la plupart des pays.

De 1,1 million de véhicules électriques vendus en 2017, les prévisions portent sur 11 millions de ventes en 2025, 30 millions en 2030 et 60 millions en 2040. La Chine représentera plus de moitié du marché mondial des véhicules électriques jusqu’à 2025. Son poids relatif régressera lentement ensuite tout en restant le premier marché de l’automobile électrique dans le monde et le premier producteur.
Ces anticipations sont corroborées par les décisions d’un nombre croissant de villes d’interdire les véhicules à combustion interne à un horizon allant de 2025 à 2035.
Cette évolution accélérée ne va pas sans poser de nombreuses questions sur le caractère écologique réel de l’ensemble de la filière, la concurrence entre les filières technologiques, l’économie du lithium, le rôle de l’hydrogène…

 

Pour aller plus loin sur ces questions, quatre études de références à télécharger





Michael Liebreich
https://www.worldfutureenergysummit.com/__media/The-Mobility-Conference/Michael-Liebreich_Global-trends-in-clean-energy-and-transportation.pdf