wedemain.fr
We Demain - Info Partenaire

Le Festival des Possibles : 38 films pour une écologie positive

Plutôt que d’alarmer et de sensibiliser, encore, aux problématiques environnementales, le Festival des Possibles a choisi de proposer uniquement des films qui présentent des solutions, applicables partout et par tous.

Victor Branquart I 12 Novembre 2019


Changer la perception contraignante de l’écologie pour en proposer une vision positive et dynamique. C’est l’un des objectifs du Festival des Possible s, dont la première édition se déroulera les 15 et 16 novembre prochains, à Sens (Yonne), à une heure de Paris. Ce festival de cinéma “écolo” est porté par Le Ruban Vert, une association locale de défense de l’environnement dont les actions vont de la plantation de haies à la sensibilisation auprès des pouvoirs publics, le sauvetage de crapauds, la restauration de marres, etc. Sa création est le fruit d’un constat : il existe aujourd’hui une véritable attente de solutions, concrètes, pour répondre à l’urgence climatique et aux défis de la transition écologique.

Un festival de solutions positives

"Nous avons voulu changer de registre et nous démarquer d’autres festivals qui présentent des films montrant une nature magnifique mais dégradée par l’homme, avec des discours catastrophistes et culpabilisateurs. L’appétence pour l’action et les solutions existe", insiste Claire Tutenuit, présidente du Ruban Vert et déléguée générale de l’association des Entreprises pour l’Environnement (EpE), l’un des partenaires de l’évènement. Au Festival des Possibles, l’accent est donc mis sur des solutions et des actions dans les domaines de la transition écologique, la biodiversité, l’énergie, l’économie circulaire, le vivre-ensemble.

Pour concourir, les critères de sélection étaient clairs : présenter une solution environnementale intéressante et pertinente, avec un fort effet d’entraînement, réaliste, réplicable et viable d’un point de vue économique.  "C’est un festival d’abord accès sur les meilleures solutions plutôt que sur les meilleurs films", précise Olivier Pingard, réalisateur et responsable de l'événement. Quelques 500 candidatures et projets ont été enregistrés, en provenance de 57 pays dans des formats courts ou longs allant du documentaire à la fiction.


À l’issue d’une fastidieuse pré-sélection, 38 films en provenance de cinq pays (France, Belgique, Corée du Sud, Italie et Canada) ont été présentés à un jury présidé par Audrey Pulvar et composé de 24 représentants des partenaires du festival, de personnalités issues du monde de l’entreprise, de l’enseignement, des collectivités, d’ONG et d’associations.  "Nous avons voulu un jury éclectique, capable de débattre avec des points de vue variés, qui ne prime pas un film pour sa qualité esthétique mais surtout parce qu’il présente une solution pertinente", ajoute Claire Tutenuit.

Au total, quatre catégories ont été retenues, avec un prix décerné pour chacune : des solutions pour l’agriculture, pour les entreprises, pour les collectivités locales, pour les citoyens. À ces lauréats s’ajouteront deux autres, récompensés par un "prix jeunes" (huit élèves sénonais de Terminale en spécialité cinéma), un "grand prix" et un "prix spécial du jury". Chaque film primé sera projeté au public le samedi 16 novembre, au cinéma Confluences de Sens, et suivi d’un débat en présence des réalisateurs. Et pour les plus pressés, toutes les bandes annonces des films sélectionnés sont déjà disponibles sur le site du Festival des Possibles.

Infos pratiques

. Vendredi 15 novembre, à 20h30 : soirée d’ouverture et de présentation, avec projection-débat du film Artistes de la vie, en présence du producteur Mathias Lahiani, fondateur de On passe à l’acte. Entrée 5€.

. Samedi 16 novembre, de 9h30 à 23h00 : projections-débats des sept films primés, avec les réalisateurs et les membres du jury. Entrée : 8€ (1€ pour les 12-26 ans).

Inscription et réservation : ici et billetterie sur place.

 


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE