wedemain.fr
[WE DEMAIN Info Partenaire]

Le batch cooking ou comment cuisiner seulement 2 heures par semaine

Importé des pays anglo-saxons, le batch cooking devient très tendance. Il s’agit tout simplement de préparer le week-end des repas sains pour toute la semaine, pour gagner du temps et manger mieux.

I 2 Novembre 2018


Deux heures de cuisine pour une semaine de repas familiaux : c'est la promesse du batch cooking (Crédits : Wikimedia Commons / National Cancer Institute)
Deux heures de cuisine pour une semaine de repas familiaux : c'est la promesse du batch cooking (Crédits : Wikimedia Commons / National Cancer Institute)
"Cuisiner en lots", c’est la traduction littérale de "batch cooking". Rien de compliqué en soi, un peu d’organisation suffit. Il y a deux façons de faire : cuisiner des plats différents (en portion séparées pour toute la famille) et les réchauffer pendant la semaine, ou préparer de grandes quantités d’ingrédients que l’on assemble au fil de ses menus de la semaine.

Première étape, et c’est là qu’il faut savoir faire preuve de créativité, il s’agit de planifier les menus de la semaine en imaginant des plats complets. C’est-à-dire en incluant des légumes, des céréales et des protéines. Le batch cooking, s’il sert à faciliter la vie les soirs de semaine, sert aussi et surtout à manger équilibré et à éviter la sempiternelle assiette de pâtes ou le plat tout prêt – pas franchement l’idéal pour la santé. Toute la famille peut être mise à contribution pour élaborer les menus, cela évitera que les enfants ne fassent la moue devant leur assiette.

Deux heures de cuisisne en moyenne

De même, tout le monde pourra mettre la main à la pâte pour les courses, puis l’atelier cuisine. Une fois les menus définis, place à la liste des ingrédients. Là encore, le batch cooking fait gagner un temps précieux : finies les errances dans les rayons, la liste est précise, on sait exactement où aller et quoi prendre.

Étape suivante : les préparations. Il faut compter 2h en cuisine en moyenne. Ce temps n’est absolument pas pris comme une corvée quand il se déroule dans bon état d’esprit. Il faut plutôt l’aborder comme un atelier familial, une activité sympa qui permet de dégager du temps pour autre chose durant la semaine. Il s’agit de faire préparer et faire cuire tous les ingrédients d’un coup. Par exemple, pendant que le poulet dore au four, on fait cuire la viande, on épluche les légumes, on lance la cuisson du riz… Le mot d’ordre : optimisation !

Comment conserver tout cela ?

Évidemment, la question de la conservation va se poser. L’idéal est de laisser vos préparations refroidir à température ambiante puis de les disposer dans des boîtes hermétiques en verre ou des bocaux. Les viandes et les poissons cuits se gardent 2 jours sur le deuxième rayon en haut du réfrigérateur (partie la plus froide), les légumes cuits 3 à 5 jours sur le rayon du milieu, les compotes 7 jours et les œufs durs 5 jours dans leur coquille. Si vous souhaitez conserver des aliments plus longtemps, vous pouvez aussi les congeler, idéalement par portions, sans oublier de noter la date sur une étiquette.
 
Chaque soir, il suffira de sortir vos ingrédients et de les assembler pour composer votre plat, ou tout simplement de réchauffer votre plat si vous avez pris l’option plat complet dès le départ.
 
Pour découvrir d’autres façons d’aborder votre assiette et d’autres façons de consommer, rendez-vous aux Ateliers-découvertes du Salon Marjolaine, du 3 a 11 novembre 2018 au Parc Floral de Paris.
 


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE