wedemain.fr

Le droïde industriel et livreur du futur s’appelle TwinswHeel

Par Alexandre Anquart I Publié le 20 Juillet 2018

Inventé et développé en fonds propres par Benjamin et Vincent Talon, frères jumeaux et ingénieurs lyonnais et cadurciens, le robot TwinswHeel a de faux airs de R2-D2. Capable de transporter des charges lourdes, de se déplacer seul ou en suivant celui qui le guide, ce petit droïde pourrait devenir le livreur à domicile de demain. Concourant dans la catégorie Smart Business, TwinswHeel fait partie des douze finalistes des Prix EDF Pulse 2018.


Les trois modèles du droïde TwinswHeel ont été développés pour des applications et des utilisations différentes. Standard à gauche et six roues au centre (adaptés aux sites fermés comme les bureaux ou les usines), à droite une version plus compacte pour les courses, le shopping et la livraison.
Les trois modèles du droïde TwinswHeel ont été développés pour des applications et des utilisations différentes. Standard à gauche et six roues au centre (adaptés aux sites fermés comme les bureaux ou les usines), à droite une version plus compacte pour les courses, le shopping et la livraison.
Concepteur et fabricant de pièces techniques pour l’industrie automobile, aéronautique et militaire, Vincent Talon avait besoin d’un petit robot pour transporter certaines marchandises et outils dans ses ateliers d’usinage.

Ne trouvant aucune solution à des prix raisonnables, lui et son frère  décident alors d’inventer le leur. Ils le baptisent TwinswHeel, littéralement "les roues jumelles", en filigrane "les jumeaux Talon".

À peine deux ans plus tard, en juin 2017, la première version de TwinswHeel est présentée au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, le grand salon mondial de l’innovation technologique. Avec ses deux grandes roues et son Lidar tournoyant au sommet de son coffre carré, le droïde avait fait sensation.
    
"Nous avons défini ses utilisations possibles et des grandes lignes de marché sous l’angle des contraintes, explique Vincent Talon. Sans les remplacer, il s’agit d’un robot capable de seconder les gens dans le port de charges lourdes."
   
Dans sa version standard TwinswHeel peut ainsi porter jusqu’à 40 kg, quand sa déclinaison à six roues transporte 150 kg de marchandises.
 
Dès lors, les débouchés sont nombreux : les sites fermés, comme les technicentres de la SNCF ou les usines Renault, les bureaux de Nissan, Siemens ou de La Poste suisse (ils étaient, en mai 2017, les premiers acquéreurs de ce robot collaboratif) ; les centres commerciaux également, pour devenir le caddie de demain et "redonner de la mobilité et de l’indépendance aux personnes âgées et handicapées", précise Vincent Talon ; ou encore les hôpitaux, où le robot pourrait seconder le personnel dans le transport du matériel de soin.
    
"Nous avons beaucoup travaillé sur la manière dont les gens perçoivent ce robot qui évoluera parmi eux, détaille le cofondateur de TwinswHeel. Il doit générer l’empathie tout en permettant une compréhension rapide de ses fonctions et de son rôle, à savoir seconder et soulager les personnes effectuant des tâches pénibles, peu valorisantes et à très faible valeur ajoutée."
    
Afin d’assurer ses déplacements dans ces différents types d’espaces, le droïde de logistique est équipé d’un système lidar, d’une caméra 3D et d’une multitude de capteurs. "C’est le même principe qu’une voiture autonome", précise Vincent Talon. En mode "Follow Me", TwinswHeel vient s’appairer à la personne qui l’utilise par reconnaissance d’image.

Un deuxième mode permet également le contrôle à distance en passant par le réseau wi-fi ou la 4G. Enfin, en mode autonome, le robot peut se déplacer seul dans un espace qu’il aura cartographié et enregistré au préalable.

Benjamin et Vincent Talon envisagent de faire de TwinsHeel le robot livreur de demain, autonome en milieu urbain et spécialiste du dernier kilomètre. 

À terme, Benjamin et Vincent Talon espèrent commercialiser leur robot entre 12 000 et 25 000 € selon les versions, uniquement auprès des entreprises. Si des modèles standardisés seront proposés, ils ne cherchent pas pour autant à développer un robot générique.
    
"Nous préférons partir des différentes tâches que le client veut et peut réaliser avec TwinswHeel et l’adapter en conséquence, explique Vincent Talon. De plus, nos robots sont faits pour évoluer, ils apprendront et s’autonomiseront de plus en plus dans les années à venir." 
   
Si la loi n’autorise pas encore les véhicules autonomes à circuler dans les espaces publics, les inventeurs de TwinswHeel s’intéressent déjà au marché de la livraison du dernier kilomètre en ville.
   
"De la livraison à la demande et instantanée, la moins chère possible, pour un service qui s’adresse à tout le monde", précise Vincent Talon.
  
Si la complexité technique à résoudre est maximale pour faire circuler son robot en milieu urbain ouvert, l’ingénieur imagine déjà TwinswHeel en robot livreur du futur.
     
"Nous sommes dans une phase d’évangélisation, en France comme dans le monde, concernant la place, le statut et le rôle des robots que l’on croisera demain dans les lieux publics", ajoute-t-il.
    
Seule entreprise à se positionner sur de la logistique urbaine robotisée en France, TwinswHeel devrait mener ses premiers tests en ville début 2019, et pourrait obtenir un droit d’utilisation commerciale à partir de 2021-2022. Question sécurité, Vincent Talon se veut rassurant  : " Nous avons évidemment respecté les trois lois de la robotique d’Asimov !".
   


Les Prix EDF Pulse récompensent les start-up françaises et européennes qui innovent dans le sens de la transition énergétique et imaginent les usages électriques de demain. Les entreprises qui concourent sont réparties dans quatre catégories, Smart Home (maison intelligente), Smart City (ville intelligente), Smart Business (entreprise intelligente), Smart Health & self (santé et bien-être  connectés). Un Grand Jury désignera un lauréat par catégorie, et un 5e Prix sera décerné par le public à l'issue d'une campagne de vote en ligne. Les résultats finaux seront annoncés lors des Electric Days, l'évènement innovation du groupe EDF, dont la deuxième édition se tiendra du 9 au 11 octobre à Paris. À la clé pour chacune des start-up lauréates  : 70 000 € de dotation, une campagne de communication grand public et l’opportunité pour elles de bâtir leur notoriété et d’accélérer leur développement.

L'énergie est notre avenir, économisons-la !
L'énergie est notre avenir, économisons-la !



WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE