Planète

Le réseau ferré indien – 23 millions d'usagers par jour – inaugure un train solaire

I Publié le 25 Juillet 2017

À New Delhi, l'une des villes les plus polluées au monde, le premier train équipé de panneaux solaires a été mis sur les rails la semaine dernière. Une première pour le pays, qui cherche à atteindre les objectifs fixés par l'accord de Paris sur le climat.


Ce train équipé de panneaux solaires roule entre la banlieue de New Delhi et la ville de Garhi Harsaru, dans le nord du pays (Crédit : Capture d'écran Youtube Shilpa Tiwari )
Ce train équipé de panneaux solaires roule entre la banlieue de New Delhi et la ville de Garhi Harsaru, dans le nord du pays (Crédit : Capture d'écran Youtube Shilpa Tiwari )
Le train du futur. Pour ne pas le manquer, l'Inde troisième émetteur mondial de gaz à effet de serre devra réduire considérablement son empreinte carbone. Sa dernière initiative pour y parvenir remonte au 14 juillet, avec l'inauguration d'une rame de train électrique alimentée en partie à l'énergie solaire. Ce train roule désormais entre la banlieue de New Delhi et la ville de Garhi Harsaru, dans le nord du pays.

À première vue, pas de grande différence avec les autres trains. C'est sur les toits que tout se joue. Longue de six wagons, cette nouvelle rame est équipée de seize panneaux photovoltaïques capables de générer 7 200 kW d’énergie par an. Les lumières, ventilateurs et écrans d'information à l'intérieur des wagons sont ainsi alimentés par l'énergie solaire, avec une autonomie d'au moins 72 heures. 

Jusqu’à 21 000 litres de diesel économisés

L'énergie solaire générée par ces panneaux n'est évidemment pas suffisante pour faire rouler la rame entière et ne fait que remplacer les groupes électrogènes embarqués à bord des trains traditionnels pour faire fonctionner les services de bord.

Mais, selon Indian Railways, la compagnie ferroviaire indienne, ce système devrait déjà faire économiser au pays jusqu'à 21 000 litres de diesel par an et réduire de neuf tonnes les émissions de CO2 par train. Un gain non négligeable pour l'Inde, qui possède le quatrième plus grand système ferroviaire au monde dont les chemins de fer ont consommé 2,6 milliards de litres de diesel en 2014.

D'ici 2030, l'Inde s'est engagé à produire 40 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables. Un premier pas, donc, pour se conformer à l'accord ambitieux de la COP21,

Depuis janvier 2017, 100% des trains carburent à l'énergie éolienne aux Pays-Bas (Crédit : Pixabay)
Depuis janvier 2017, 100% des trains carburent à l'énergie éolienne aux Pays-Bas (Crédit : Pixabay)

Des trains alimentés au soleil et au vent

D'autres États vont déjà plus loin. Exemple, les Pays-Bas, où, depuis janvier, tous les trains roulent à l'énergie du vent. Les rames sont alimentés par des fermes éoliennes locales mais aussi par des parcs, installés en Belgique, Suède et Finlande. En une heure de fonctionnement, une seule éolienne serait capable de propulser un train sur 200 km ! Ou comment décarboner le mode de transport quotidien de 600 000 personnes.

À quand cette solution en Inde, dont les trains transportent chaque jour 23 millions de passagers ?

 











Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles


    Aucun événement à cette date.

wedemain.fr sur votre mobile