We life

Lectures d’été : Les Français et la nature. Pourquoi si peu d’amour ?

I Publié le 10 Août 2018

"Les Français et la nature. Pourquoi si peu d’amour ?" par Valérie Chansigaud.


Les Français et la nature. Pourquoi si peu d’amour ? (Crédit : DR)
Les Français et la nature. Pourquoi si peu d’amour ? (Crédit : DR)
C’est entendu (du moins l’auteure l’entend-elle ainsi), nous, Français, ne sommes pas le peuple le plus écolo de la planète, l’arbre Nicolas Hulot ne faisant que cacher la vaste forêt des indifférents. Stendhal déjà, dans ses Mémoires d’un touriste, soutenait que les Français manquaient d’affinités pour la nature, à moins qu’ils n’y soient initiés à l’étranger.
 
De nombreux pays auraient en effet, et depuis longtemps, été en avance sur nous en matière de biophilie (amour de la nature). Valérie Chansigaud en voit pour preuve l’exemple de l’ornithologie qui "a particulièrement contribué à l’émergence de l’écologie et de l’éthologie".
 
Or que voit-on ? "Durant le XIXe siècle, les États-Unis comptent au moins trente-sept périodiques dédiés entièrement aux oiseaux, le Royaume-Uni neuf, l’Allemagne quatorze, tandis qu’à la même époque, une seule revue est fondée en France dans la plus grande discrétion  : 'L’Ami des petits oiseaux  : Journal mensuel'."
 
Et la première société savante ornithologique française ne verra le jour qu’en 1912, des décennies après les équivalents étrangers. Cherchez… les femmes, nous dit l’auteure de ce livre aussi singulier qu’érudit.
 
Les femmes, largement majoritaires dans les mouvements anglais et allemands de protection des animaux parce que bénéficiant de droits que le Code civil napoléonien refuse aux Françaises !
 
La protection de la nature serait donc étroitement liée à l’expression politique de l’individu et de ses droits dans la cité. Cette originale démonstration est l’un des fils rouges de cet ouvrage très riche en témoignages situant une exception française dans le contexte d’une large histoire culturelle et politique.
  

Les Français et la nature. Pourquoi si peu d’amour ?  par Valérie Chansigaud, Actes Sud. 188 pages. 20 euros.
 









WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE