We life

Lectures d’été : Vandana Shiva et Nicolas Hulot, Le Cercle vertueux

I Publié le 17 Août 2018

"Vandana Shiva et Nicolas Hulot, Le Cercle vertueux", entretiens avec Lionel Astruc.


"Le Cercle vertueux, entretiens avec Lionel Astruc", par Vandana Shiva et Nicolas Hulot. (Crédit : DR)
"Le Cercle vertueux, entretiens avec Lionel Astruc", par Vandana Shiva et Nicolas Hulot. (Crédit : DR)
D’un côté, l’Indienne Vandana Shiva, militante écologiste, féministe et figure du mouvement altermondialiste avec son réseau de 120 banques de semences agricoles. Face à elle, Nicolas Hulot, créateur de la Fondation pour la nature et l’homme (FNH), qui a entre autres participé à l’organisation de la COP 21.
 
Leur rencontre s’est tenue alors que l’ex-globe-­trotter prenait la décision, encore confidentielle, d’accepter de devenir ministre de la Transition écologique et solidaire. Elle révèle que ces deux personnalités, aux approches et cultures différentes, parlent à l’unisson lorsqu’il s’agit de reconnaître les enjeux que l’humanité doit relever, et les mesures à mettre en œuvre sans tarder pour initier un mouvement de transformation de nos sociétés.
 
Les deux écologistes le répètent : "Nous vivons dans un monde fini avec des ressources finies […] nous sommes une seule famille sur une seule planète", à l’heure où chacun sait, ou du moins est censé savoir – "fluidité de l’information" oblige –, que si nous détruisons une fraction de cette planète, nous nous mettons nous-mêmes en danger.
 
Et parce que les progrès environnementaux sont indissociables d’une baisse des inégalités (1 % de la population concentre 93 % de la richesse mondiale), il est urgent de combattre ces dernières.
 
Comment ? En créant de la justice fiscale (exit l’optimisation !), en faisant payer les pollueurs, en reliant le monde politique et la société civile, en reconsidérant et en s’inspirant de ce qui se fait au niveau local (tant au niveau politique qu’agricole, la diversité devant être préservée), en créant une institution internationale où les enjeux Nord-Sud seraient traités réellement, en reconnaissant la notion d’écocide, en développant l’agroécologie…
 
Surtout en adoptant un modèle économique qui gère, protège et partage les biens communs de l’humanité et non qui les surexploite. Le ministre de la Transition écologique du gouvernement Macron aura-t-il la latitude pour y contribuer à son niveau ?
   

Vandana Shiva et Nicolas Hulot, Le Cercle vertueux, entretiens avec Lionel Astruc, Actes Sud/LLL, 126 pages, 19 euros. 














Newsletter : recevez chaque semaine
une sélection de nos meilleurs articles



wedemain.fr sur votre mobile