Planète

Les énergies renouvelables pourraient créer 100 000 milliards de dollars de PIB

Par I Publié le 24 Avril 2020

CHIFFRE DU JOUR : Selon un rapport de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables, les investissements dans le secteur permettraient de doper le PIB mondial et de créer des millions d'emplois.


En plus d’augmenter fortement le PIB mondial, l’investissement dans les énergies renouvelables créerait 42 millions d’emplois d’ici 2050, assure le rapport. (Crédit : Shutterstock)
En plus d’augmenter fortement le PIB mondial, l’investissement dans les énergies renouvelables créerait 42 millions d’emplois d’ici 2050, assure le rapport. (Crédit : Shutterstock)
Et si la reprise économique après la crise du Covid-19 reposait sur les énergies vertes ? 

"Faire progresser les énergies renouvelables est une opportunité pour atteindre les objectifs climatiques internationaux tout en stimulant la croissance économique, en créant des millions d'emplois et en améliorant le bien-être humain d'ici 2050". 

Voilà ce qu'assure un rapport  de l’Agence internationale pour les énergies renouvelables (IRENA), une organisation intergouvernementale, publié le 20 avril.

Plus de PIB et plus d'emplois

Ce scénario nécessiterait un investissement initial important : "19 000 milliards de dollars de plus que le scénario énergétique programmé"Mais, à en croire les chiffres de l’IRENA, chaque dollars misé pourrait rapporter 3 à 8 dollars. Résultat : une augmentation possible de 98 000 milliards de dollars du PIB mondial d’ici à 2050, soit 2,4 % de plus par rapport à ce que permettraient "les plans actuels"

Un tel virage permettrait aussi "de quadrupler le nombre d’emplois" dans ce secteur, pour arriver à 42 millions de postes au cours des trente prochaines années dans le monde. 
 
Enfin, le rapport assure même que le passage massif aux énergies renouvelables pourrait "aider à remplacer les combustibles fossiles" dans "l’industrie lourde et les secteurs difficiles à décarboniser". Ce qui réduirait les émissions de dioxyde de carbone de l’industrie de l’énergie de 70 % d’ici 2050. 

Un scénario donc bénéfique au climat mais aussi à la santé publique et au bien-être. 

À lire aussi : Pourquoi l'épidémie est une fausse bonne nouvelle pour la planète

Un avenir "durable et juste"

"Aujourd'hui plus que jamais, les politiques publiques et les décisions d'investissement doivent s'aligner sur la vision d'un avenir durable et juste", conclut le directeur de l’IRENA.

Un plan qui peut sembler ambitieux, mais qui coïncide avec d'autres plans très sérieux. Le Haut Conseil pour le climat a publié le 21 avril un rapport "Climat, santé : mieux prévenir, mieux guérir", préconisant lui aussi de mettre la lutte contre le changement climatique au cœur du plan de relance économique.
  





wedemain.fr sur votre mobile