Connectez-vous S'inscrire

En savoir plus
 

Les panneaux solaires du futur seront-ils transparents ?

Par I Publié le 14 Novembre 2017

La PME française Sunpartner Technologies crée des panneaux solaires photovoltaïques entièrement transparent. Une solution pour les façades des bâtiments, mais aussi pour les smartphones et autres objets connectés.


(Crédit : Shutterstock)
(Crédit : Shutterstock)
Ils ressemblent à de simples vitres et pourtant ce sont bien des panneaux photovoltaïques. Selon une étude publiée en octobre dans la revue scientifique Nature Energy, les panneaux solaires transparents sont une source massive d’énergie, pour le moment non exploitée.
 
La start-up française Sunpartner Technologies  s'est imposée sur ce marché en inventant des modules photovoltaïques transparents, baptisés Wysips (pour "What you see is photovoltaic surface"). Ces derniers peuvent être utiles sur la façade d’un bâtiment, puisqu’ils laissent passer la lumière, mais aussi pour les écrans d’objets connectés comme les smartphones ou les montres. 

Une montre connectée autonome

L'entreprise française a d'ailleurs développé, avec la start-up américaine MED, un premier modèle de montre connectée baptisée LunaR. Cette dernière utilise la technologie Wysips et est entièrement autonome, c'est-à-dire qu'il n'est pas nécessaire de la recharger comme les montres connectées conventionnelles. Elle est actuellement en pré-vente, à partir de 149 dollars.

Sunpartner a mis au point différents modèles de ses panneaux transparents, selon les usages. Le Wysips Crystal pour les smartphones, d'une épaisseur de 0,5 millimètres et d'une puissance de 2,5 à 4 mW/cm2, ou le Wysips Reflect qui permet d'avoir un écran mat d'ordinateur ou de tablette, d'une puissance de 1 à 3 mW/cm2. Pour le bâtiment, l'entreprise a également conçu des panneaux de différentes formes, entièrement transparents pour les fenêtres, ou avec des motifs design pour la façade des bâtiments. 

Pour le moment, cette technologie servirait de complément, elle permettrait d’augmenter l’autonomie des batteries. 

(Crédit : Sunpartner Technologies)
(Crédit : Sunpartner Technologies)

Une première usine dans le sud de la France

La jeune pousse a ouvert son premier site de production de vitrage solaire en octobre, à Rousset, près d’Aix-en-Provence. Ces panneaux seront à destination des transports - pour les hublots d'avion, les fenêtres de train ou le toit des voitures - et du bâtiment - pour les vitres ou les façades.

L’usine a une capacité de production de 150 000 m2 par an, "soit l'équivalent de l'équipement des façades de quatre tours de 150 mètres", explique aux Échos Ludovic Deblois, président fondateur de l'entreprise. Un rendement que l'entreprise espère doubler d'ici 2022
 
​Les premiers panneaux solaires transparents devraient ainsi être mis à la vente à partir du second semestre 2018. Ils pourront être utilisés pour les façades des bâtiments, les fenêtres de train, les toits des voitures, les hublots…

(Crédit : Build Solar)
(Crédit : Build Solar)

Les briques de verres

D’autres entreprises lancent également leur prototype. C’est le cas de Build Solar, une entreprise lancée par des chercheurs de l’Institut de l’environnement et de la durabilité de l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni.
 
Ces derniers ont inventé une brique de verre solaire qui, connectées entre elles, permettrait de construire des mus photovoltaïques. Pour le moment, cette brique n’existe que sous forme de prototype et doit être testée sur des sites pilotes. 




INFO PARTENAIRE
Et si votre maison était une source de création où tout devient possible? Un lieu où vous avez le pouvoir d'imaginer, de faire... Selon vos goûts et vos envies.
Avec les solutions et l'accompagnement Leroy Merlin, vos projets vont plus loin.


WEDEMAIN.FR SUR VOTRE MOBILE