Forum Sécurité & Résilience

Les réseaux d’électricité mondiaux, au cœur des enjeux de pouvoirs énergétiques

TRIBUNE. De Michel Derdevet, Maître de conférences à Sciences Po, professeur au Collège d’Europe de Bruges, coauteur d’"Énergie, pour des réseaux électriques solidaires" et secrétaire général du directoire d’Enedis.

Par Michel Derdevet I Publié le 18 Février 2019


(Crédit : Your lucky photo / Shutterstock)
(Crédit : Your lucky photo / Shutterstock)

La question énergétique est devenue aujourd’hui un enjeu majeur des transformations économiques et écologiques de notre planète. Le charbon, puis le pétrole et le gaz ont occupé le devant de la scène tout au long du XXe siècle et demeurent toujours les clefs au XXIe siècle. Mais notre époque est aussi marquée par l’enjeu crucial de nouvelles transformations liées à l’urgente nécessité de décarboner massivement nos économies, à travers une électrification massive des usages. L’Agence internationale de l’énergie estime ainsi que la demande mondiale d’électricité devrait croître de 60 % d’ici 2040 pour compenser notamment le recul des énergies fossiles.

Cette croissance va impliquer le déploiement massif d’installations de production renouvelable, très largement intermittentes, et s’accompagnera d’un déploiement significatif de la mobilité électrique. Ces évolutions vont mettre significativement sous tension les systèmes électriques et vont conférer un rôle clef aux réseaux électriques qui, devenant des smart grids, devront permettre un meilleur pilotage des consommations et des productions. Les réseaux seront demain, bien plus qu’aujourd’hui, les garants de la résilience des systèmes énergétiques.

Cette nouvelle dimension des réseaux est encore à bien des égards un angle mort des politiques énergétiques, qu’elles soient mondiales ou européennes. Il s’agit pourtant d’un enjeu industriel clef des années à venir, qu’il s’agisse du développement du stockage, de la digitalisation des usages, de la cybersécurité des installations, de la protection des données personnelles, du pilotage des installations, etc. Or, c’est actuellement la Chine qui fait montre de ses ambitions à travers des acquisitions massives des gestionnaires de réseaux en Italie, en Grèce, au Portugal et qui a tenté d’acquérir encore dernièrement le réseau d’ex-Allemagne de l’Est. Alors que l’Europe dispose d’entreprises leaders sur la scène internationale en la matière, la mise au premier plan de l’agenda énergétique du sujet des réseaux est aujourd’hui un impératif incontournable. 
 



[INFO PARTENAIRE]
Après le succès de la première édition de notre forum en 2017, We Demain choisit à nouveau d’aborder les domaines de la sécurité et de la résilience. Rendez-vous le 19 février au Fort d'Issy-les-Moulineaux